La place de l’USFP est au côté des partis nationaux démocratiques

La place de l’USFP est au côté des partis nationaux démocratiques

Dans le souci de l’intérêt national et pour l’efficacité  de la gestion de la chose publique, tout en se rappelant  la grande importance des défis à relever et en  partant  de la symbolique politique de la méthodologie démocratique adoptée  par S.M Mohammed VI de charger  Abdelilah Benkirane , le secrétaire général du PJD,  arrivé en tête des élections législatives du 7 octobre, de former le prochain gouvernement et après sa rencontre de concertation avec Driss Lachguar, Premier secrétaire de l’USFP et Habib El Malki, président de la Commission  administrative, le Bureau politique qui s’est réuni vendredi 21 octobre 2016 pour débattre des résultats  de cette rencontre  annonce ce qui suit :
L’USFP salue  les résultats  de cette rencontre de concertation et exprime  sa totale conscience de l’importance des questionnements posés par  ses militantes et militants  et par l’opinion publique  sur  les perspectives d’action  politique  pour préserver la démocratie et les institutions. Dans ce cadre, l’USFP suit de près  les concertations pour former le prochain gouvernement  afin d’en avoir une image complète et  insiste  sur la priorité  dont les programmes, positions et projets  doivent bénéficier dans l’objectif de conforter le choix démocratique,  d’opérationnaliser  de la meilleure manière la Constitution  et de répondre aux revendications et attentes  des populations.     Tout en étant à l’écoute de l’opinion publique, l’USFP tire les conclusions des résultats  reflétés par les élections du 7 octobre dont il a d’ailleurs présenté une première lecture rapportée par le communiqué du Bureau politique daté du 10 octobre 2016, concernant notamment les  changements  touchant la masse électorale et  plus particulièrement    les classes moyennes qui  optent de plus en plus pour l’abstention. Cet état de fait a conduit à l’inconstance au niveau du champ politique et  de la carte partisane, et ce en instaurant une bipolarisation artificielle qui ne reflète en rien la réalité sociologique du pays. Le choix démocratique se trouve de ce fait exposé au risque d’une panne  qui constitue une menace pour le multipartisme. Cela nécessite donc une réforme du système électoral  se situant dans le cadre  d’une réforme politique globale.
L’USFP rappelle que l’intérêt qu’il porte au multipartisme et au choix démocratique a principalement été derrière la présentation d’un  mémorandum à S.M le Roi contenant des propositions se rapportant notamment à la réforme du système électoral et à tout ce qui a trait à l’amélioration du cadre juridique et institutionnel.
Dans ses différents choix, l’USFP part des exigences de l’édification démocratique. Aussi ne peut-il qu’être du côté  des partis  nationaux démocratiques en vue de servir les masses populaires tant dans le cadre du militantisme  pour le respect de  la démocratie et les droits de l’Homme que pour la réalisation de la justice sociale, la dignité et l’égalité à travers des réformes globales.
L’USFP considère à jamais ces principes comme étant la boussole qui commande ses orientations et son militantisme.

Partager cet article