Vers la tenue au Maroc d’un Forum africain sur la gouvernance et la lutte contre la corruption

Vers la tenue au Maroc d’un Forum africain sur la gouvernance et la lutte contre la corruption

Mohamed Benabdelkader reçoit une délégation française de l’Association StopCorruption

Le ministre de la Justice Mohamed Benabdelkader a exposé lundi à Rabat les grandes lignes de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, devant une délégation française de l’Association StopCorruption.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le coprésident de l’association et ancien ministre français des Finances, Michel Sapin, le ministre a indiqué que cette visite intervient dans le contexte des préparatifs pour le Forum africain sur la gouvernance et la lutte anti-corruption, prévu l’année prochaine dans le Royaume.
Au cours de cette entrevue, a-t-il dit, l’accent a été mis sur la stratégie marocaine de lutte contre la corruption initiée dans le cadre de la moralisation du service public, de la consolidation des valeurs de transparence et de probité et des efforts déployés conformément aux dispositions constitutionnelles y afférentes.
Il a également mis en avant l’importance de choisir le Maroc pour accueillir le Forum africain sur la gouvernance et la lutte contre la corruption, un évènement qui sera marqué par une forte présence académique et de chercheurs universitaires, mais aussi de responsables de diverses institutions gouvernementales et non gouvernementales concernées, relevant que le forum sera organisé en partenariat avec l’Université internationale de Rabat.
Michel Sapin a de son côté affirmé, dans une déclaration similaire, que cette réunion se tient dans la perspective du Forum dédié à la lutte contre la corruption en Afrique, un continent confronté à des défis en termes de combat contre ce fléau planétaire en tant que levier pour promouvoir la cohésion sociale et l’efficacité économique en vue d’un meilleur développement de ses pays.
« Il faut que les jeunes soient convaincus au moment de leur éducation ou de leur préparation à intégrer le monde professionnel, de l’importance des valeurs de probité dans l’avenir de leur pays », a-t-il fait observer.
Créée en avril 2018, sous la présidence d’honneur de l’ancien président français François Hollande, l’Association StopCorruption se fixe comme objectif de sensibiliser les Etats et les populations aux valeurs de l’éthique et de bâtir un monde plus transparent dans lequel Etats, entreprises, associations et citoyens œuvreront de concert contre la corruption.

Partager cet article