​Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants loue le don Royal aux pays africains

​Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants loue le don Royal aux pays africains

Le président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, Choukrane Amam, a salué l’initiative Royale d’envoyer des aides médicales à un certain nombre de pays africains.
« Cette initiative confirme que les relations entre le Maroc et les pays africains frères ne sont pas basées sur la rhétorique émotionnelle ou les messages diplomatiques. Au contraire, elles sont plus profondes que cela. Ce sont des relations pratiques, que ce soit dans leur dimension humaine ou socioéconomique. Elles sont l’incarnation des relations gagnant-gagnant sur lesquelles notre pays met l’accent », a soutenu le président du Groupe socialiste lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants tenue lundi dernier.
Choukrane Amam a également évoqué la question des Marocains bloqués à l’étranger depuis le début de la pandémie. A cet égard, il a souligné que le traitement de ce dossier par le ministère des Affaires étrangères a été entaché d’ambiguïté depuis le début, « ce qui a accru les souffrances de ces Marocains », appelant le ministère à communiquer plus en ce qui concerne ce dossier.
S’agissant de l’opération Marhaba 2020, le président du Groupe socialiste a souligné que la réponse du chef de la diplomatie marocaine à propos de l’annulation de cette opération cet été, tout en ouvrant la voie au retour des immigrés marocains à leur pays, comportait une contradiction, appelant le ministre à présenter une vision claire définissant ce que le ministère entend faire dans l’avenir. « Il faut mettre en place un agenda clair pour que les citoyens marocains sachent ce qui les attend », a-t-il mis en exergue.
Il convient de rappeler que Nasser Bourita avait annoncé lors de cette séance l’annulation de l’opération Marhaba 2020, tout en affirmant que les Marocains pourraient retourner dans leur pays, mais ce retour est lié, selon le ministre, à des préalables comme l’ouverture des frontières internationales ou l’évolution de la pandémie au niveau international et national ou la soumission aux protocoles sanitaires mis en place par les autorités marocaines.
Il y a lieu de préciser que le Groupe socialiste a déjà adressé une question orale à Nezha El Ouafi, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger, sur le sort de l’opération Marhaba 2020.
Le Groupe socialiste a considéré que « pendant chaque saison estivale, le Maroc enregistre le retour de millions de membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger dans le pays pour rendre visite à leurs familles, mais cette année, au vu de la pandémie du Covid-19 qui a frappé la plupart des pays du monde dont le Maroc, la décision a été prise de fermer les frontières aérienne, terrestre et maritime jusqu’à ce jour pour endiguer la propagation de cette pandémie ».
En ce sens, il a averti que, vu  le retard enregistré dans le démarrage de cette opération, « des questions des citoyens et de leurs familles fusent sur la possibilité d’ouverture ou non des frontières au cours de cet été ». Raison pour laquelle le Groupe socialiste a interpellé la ministre déléguée sur les mesures de prévention qui vont être prises en cas d’organisation de cette opération cette année.

Partager cet article