Le Bureau politique rejette les pratiques visant à vider le dialogue social de sa substance

Le Bureau politique rejette les pratiques visant à vider le dialogue social de sa substance

Des questions d’ordre politique et organisationnel ont été à l’ordre du jour de la dernière réunion du Bureau politique de l’USFP.
Au cours de son exposé, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a tenu à saluer, en premier lieu, la visite effectuée au Maroc par le Souverain espagnol ; laquelle visite avait connu la signature de conventions et de mémorandums d’entente en vue de la mise en place d’un partenariat stratégique multipartite entre les deux Royaumes.
Après s’être arrêtés sur l’importance de ce partenariat, les membres du Bureau politique ont passé en revue les différents aspects de la collaboration sur un pied d’égalité entre les deux pays voisins, forts de leur emplacement entre l’Europe et l’Afrique.
Le Bureau politique n’a pas manqué de relever les acquis obtenus par le Maroc suite à la signature de l’accord de pêche avec l’Europe, appelant à ce propos au suivi et à la vigilance, pour une défense permanente des causes nationales dans les instances internationales.
Dans un autre registre et à l’occasion de la clôture de la session parlementaire, le Bureau politique s’est félicité du travail accompli au niveau législatif, indiquant que d’importants projets de loi se rapportant à la loi-cadre, aux langues et au projet de loi organisationnel de l’amazighité feront l’objet d’un profond examen lors des prochaines sessions.
Par ailleurs, le Bureau politique a débattu des derniers développements relatifs au dialogue social, réitérant que l’Union socialiste des forces populaires défendra toujours les doléances justes de la classe ouvrière marocaine.
Dans ce sens, le Bureau politique s’est arrêté sur les différents défis et contraintes rencontrés par l’action syndicale, sur les régressions et le bafouement des acquis enregistrés sous le précédent gouvernement. Il rejette aussi les pratiques visant à vider le dialogue social de sa substance.
A cet effet, le Bureau politique a appelé à la nécessité de l’ouverture du dialogue et à son optimisation, ainsi qu’à l’intégration de l’ensemble des parties syndicales afin de défendre les revendications justes  et légales de la classe ouvrière.
Cette réunion a été l’occasion de débattre de la situation organisationnelle au niveau de toutes les régions et provinces. De même qu’il a été question pour les groupes de travail issus du Bureau politique d’examiner les dispositions entamées conformément à la nouvelle dynamique lancée par le parti  en vue de rehausser le volet organisationnel au sein de la société.
En dernier lieu, les membres du Bureau politique ont pris acte du programme d’action de rayonnement du parti sur les plans national et régional dont en priorité, la célébration de la Journée du 8 mars.

Partager cet article