Choukrane Amam : Il faut veiller au rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger

Choukrane Amam : Il faut veiller au rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger

Le Groupe parlementaire de l’USFP à la Chambre des représentants a appelé le gouvernement à donner une lueur d’espoir aux milliers de Marocains bloqués à l’étranger suite à la fermeture des frontières dans le cadre des mesures préventives prises par le Royaume pour lutter contre la propagation du Covid-19.
« Le Maroc a pris des mesures de prévention proactives et audacieuses et a donné la priorité à la santé des Marocains et ceux qui sont bloqués à l’étranger sont aussi des Marocains qu’il faut aider à retourner à leur pays », a souligné Choukrane Amam, président du Groupe socialiste lors d’une réunion de la Commission des affaires étrangères, de la défense, des affaires islamiques et des MRE à la Chambre des représentants en présence de la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi. Et de poursuivre : « Certes, nous comprenons parfaitement les contraintes qui ont poussé le gouvernement à prendre la décision de fermer les frontières terrestres et maritimes et la suspension des vols internationaux. Cette décision était inéluctable et nécessaire, mais le gouvernement n’aurait pas dû l’appliquer avec effet immédiat et devait laisser le temps aux Marocains qui se trouvaient à l’étranger de retourner au pays ».
Il a, dans ce cadre, rappelé que le Groupe socialiste avait posé au ministre des Affaires étrangères deux questions au sujet des Marocains bloqués à l’étranger, notamment ceux qui sont bloqués actuellement dans les deux présides occupés de Sebta et Mellilia « dans des conditions difficiles, voire chaotiques ».
Choukrane Amam a reconnu les efforts importants consentis par les ambassades et les consulats du Royaume pour héberger ses Marocains en détresse et les soutenir durant cette conjoncture, tout en saluant également l’action des MRE qui ont accouru au secours de leurs compatriotes.
Malgré ces efforts louables, il a néanmoins estimé que le gouvernement doit prendre « des décisions pratiques pour les rapatrier » et proposé que ce rapatriement s’effectue par étapes et que les personnes rapatriées soient placées en quarantaine comme cela a été fait avec les 167 ressortissants marocains rapatriés de Wuhan en février dernier sur décision Royale.
Le président du Groupe parlementaire de l’USFP a également attiré l’attention du gouvernement sur le problème des étudiants marocains en mission à l’étranger dans le cadre des échanges universitaires.
Il convient de préciser que le Groupe socialiste avait évoqué la question des Marocains bloqués à l’étranger lors de la séance mensuelle de la politique générale tenue lundi dernier à la Chambre des représentants en présence du chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, et consacrée à la crise du Covid-19.
Lors de cette séance, Choukrane Amam avait appelé le chef de l’Executif à prendre des mesures urgentes, ou tout au moins, à rassurer ces Marocains qui attendent « des signes positifs » de la part du gouvernement.

Partager cet article