Driss Lachguar : L’USFP a prémuni le pays contre les dérapages sociaux grâce à l’instauration de la lutte démocratique et de la culture de la protestation pacifique

Driss Lachguar : L’USFP a prémuni le pays contre les dérapages sociaux grâce à l’instauration de la lutte démocratique et de la culture de la protestation pacifique

Lors d’une cérémonie de réception des jeunes organisée par la Chabiba ittihadia

Après le franc succès de la grande messe organisée par l’USFP le 29 octobre dernier au Théâtre Mohammed V à Rabat sous le thème : «Réconciliation et ouverture pour le renouveau de l’horizon ittihadi», le Premier secrétaire du parti de la Rose, Driss Lachguar, a pris part à la réception des jeunes de la section Agdal-Riyad organisée par la Chabiba ittihadia au siège du parti au quartier de l’Agdal (Rabat).

Cette cérémonie a été marquée par une brève allocution du Premier secrétaire, dans laquelle il a souligné que la jeunesse marocaine d’aujourd’hui et de demain  constitue l’avenir du pays puisque c’est elle qui prendra la relève et remplacera une génération de Marocains libres qui ont non seulement marqué l’histoire  du pays par leurs luttes mais qui sont devenus aussi des hommes d’Etat grâce à leurs sacrifices.
Il a également souligné qu’en choisissant de rejoindre la Chabiba ittihadia en tant qu’affluent de l’USFP, les jeunes d’aujourd’hui ont fait le meilleur choix, car ils sont convaincus que la lutte pour le développement et la démocratie  ainsi que la défense des libertés et des droits, en particulier les droits de l’Homme, passe par ce parti historique qui a fortement œuvré à la stabilité et la sécurité du pays et à le prémunir contre les dangers auxquels d’autres pays arabes ont été confrontés avec tout ce que cela a induit comme répercussions économiques et politiques.

Les luttes menées par les Ittihadis, à tous les niveaux pour l’instauration de la démocratie et l’édification d’un Etat de droit ont introduit dans le pays la culture de la protestation pacifique et donné corps à des mouvements dont les revendications sont claires et légitimes, ce qui a prémuni notre pays contre les dangers et les dérapages sociaux.
Le Premier secrétaire de l’USFP a rappelé que  le rapport de l’IRE est un document historique certifiant officiellement que 90% des victimes des années de plomb sont des militants ittihadis qui ont payé le lourd tribut de la lutte pour la prospérité du pays et pour servir le peuple marocain.
Le dirigeant ittihadi a aussi exprimé sa joie de voir à ses côtés le jeune Tarik Boubekri, fils de l’ancien président de l’UNEM et militant ittihadi Mohamed Boubekri, le considérant comme un modèle de cette  jeunesse marocaine imbue des valeurs que l’USFP a toujours défendues.
Il a, par ailleurs, souligné que tous les sièges du parti à Rabat resteront ouverts devant les jeunes pour travailler ensemble sur des programmes et des formations relatifs aux questions et problématiques qui concernent les jeunes, leurs préoccupations et  leurs aspirations.
Pour sa part, Abdellah Sibari, secrétaire général de la Chabiba ittihadia, a déclaré être fier de l’adhésion de nouveaux membres  à la Chabiba, tout en leur promettant de travailler sérieusement et inlassablement en vue de servir la jeunesse marocaine et la patrie.
Il a également rappelé que la Chabiba, en tant que pépinière de l’USFP, a formé des compétences politiques qui ont servi le pays en assumant d’importantes responsabilités nationales.
Il a également souligné que la Chabiba est un espace ouvert d’encadrement, de formation politique, de défense des revendications, et d’expression des aspirations, car elle a toujours été une force de proposition à tous les niveaux.
Il convient de préciser qu’Abdellatif Chentit, ainsi que plusieurs dirigeants de l’USFP et des membres du Bureau national de la Chabiba ittihadia ont pris part à cette réception.

H. T

Partager cet article