Habib El Malki : La vocation africaine du Maroc est un choix stratégique

Habib El Malki : La vocation africaine du Maroc est un choix stratégique

Le président de la Chambre des représentants s’entretient avec le président du CES centrafricain

La vocation africaine du Maroc et la promotion de la coopération Sud-Sud représentent des choix stratégiques pour le Royaume, a affirmé le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki. 
  «S.M le Roi Mohammed VI a ouvert de vastes perspectives pour la coopération Sud-Sud, convaincu que l’Afrique, continent de l’avenir, est vouée à servir de locomotive pour l’économie mondiale», a-t-il indiqué au cours d’un entretien avec le président du Conseil économique et social de la République centrafricaine, Alfred Tainga Poloko. 
Il s’est d’autre part félicité de la qualité des relations entre Rabat et Bangui et a fait part de sa satisfaction du processus de réconciliation et de paix en cours dans ce pays africain. 
Dans ce contexte, Habib El Malki a rappelé que le Royaume est l’un des pays précurseurs en matière de promotion de la paix et de la sécurité en Afrique comme en témoigne sa participation dans plusieurs missions internationales de paix des Nations unies. 
Le président de la Chambre des représentants a en outre appelé à donner une nouvelle impulsion aux efforts de diplomatie parlementaire entre les deux pays, à travers entre autres l’invitation adressée au président du Parlement centrafricain pour se rendre en visite au Maroc. 
Alfred Tainga Poloko a, de son côté, salué la vision clairvoyante de S.M le Roi pour la consolidation de la coopération Sud-Sud, citant à cet égard le message adressé par le Souverain aux participants à la quatrième édition du Forum de Crans Montana à Dakhla. 
Il a également indiqué que sa visite au Maroc vise à promouvoir les liens de la coopération bilatérale et à intensifier les  concertations avec le Conseil économique, social et environnemental du Royaume. «Le Maroc se positionne aujourd’hui comme une locomotive pour le continent africain, fort d’expertises indéniables dans bon nombre de domaines», a conclu le responsable centrafricain.

Partager cet article