Habib El Malki s’entretient avec le président du Conseil législatif de la Nouvelle-Galles du Sud

Habib El Malki s’entretient avec le président du Conseil législatif de la Nouvelle-Galles du Sud

Dans le cadre de la visite de travail et d’amitié qu’il effectue en Australie, le président de la Chambre des représentants s’est entretenu avec John Ajaka, président du Conseil législatif de la Nouvelle-Galles du Sud.
A cette occasion, il a souligné l’intérêt que revêt la structure fédérale de l’Australie pour le Royaume où la régionalisation représente un des chantiers stratégiques lancé depuis les années 1970. «L’expérience australienne est intéressante pour le Maroc. (…). Il ne saurait y avoir de système démocratique sans un prolongement régional et dans des régions dotées de véritables prérogatives», a affirmé Habib El Malki.
Le Maroc, a-t-il ajouté, a jeté les bases d’un projet de régionalisation avancée fondé sur la politique de proximité et de partage des compétences entre l’Etat et la région. En vue de répondre de manière effective aux préoccupations des citoyens ».
Un échange d’expériences dans ces domaines entre la Chambre des représentants et le Parlement de Nouvelle-Galles du Sud devrait être envisagé, d’autant que Sydney, capitale de cet Etat, symbolise le succès du pays dans son entier. Aussi Habib El Malki a proposé de réfléchir à un jumelage entre Sydney et Casablanca.
De son côté, John Ajaka qui est originaire du Liban a clairement partagé la volonté exprimée par le président de la Chambre des représentants.
Il a vanté le caractère cosmopolite de la région dont il a la charge en rappelant que « 45% des habitants de l’Etat sont nés ailleurs ou d’un parent étranger. Ils sont originaires de 250 régions du monde et appartiennent à 150 confessions. « Les Marocains d’Australie réussissent non pas parce qu’ils sont riches mais grâce à leur contribution positive à la vie publique », a-t-il affirmé.
Il a, en outre, accepté l’invitation de son homologue marocain à effectuer une visite au Maroc.
Le programme de visite s’est poursuivi par un déjeuner de travail organisé par la Chambre de commerce arabo-australienne en présence de représentants d’«AUSTRADE», organisme public de promotion du commerce extérieur, représenté dans 55 pays, dont le Maroc.
A cette occasion, Habib El Malki a mis l’accent sur le caractère ouvert de l’économie du Maroc, «pays qui a accueilli le sommet du GATT qui a donné naissance à l’Organisation mondiale du commerce ». En rappelant les dispositions de la Constitution marocaine qui valorisent la libre entreprise, il a appelé à davantage de coopération pour promouvoir les échanges entre les deux pays, « à un moment où la mondialisation réduit les distances et relativise le facteur temps. (…). La priorité devrait être donnée à l’agriculture, l’exploitation minière, les énergies renouvelables, le tourisme, la coopération maritime et à la formation et à la recherche scientifique ».
Ces rencontres se sont déroulées en présence de l’ambassadeur du Maroc en Australie, Karim Medrek et de la délégation parlementaire accompagnant Habib El Malki qui comprend  Mhamed Chrourou, président du Groupe Modernité et authenticité à la Chambre de représentants, Toufik Kamil, président du Groupe du Rassemblement constitutionnel, Nouredin Moudian, président du Groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme et de Mohamed Moubdi, président du groupe Haraki.

Partager cet article