Habib El Malki : Sous la sage conduite de S.M le Roi, la diplomatie du Royaume tient à faire prévaloir le dialogue pour résoudre les différends

Habib El Malki : Sous la sage conduite de S.M le Roi, la diplomatie du Royaume tient à faire prévaloir le dialogue pour résoudre les différends

Hélène Le Gal : Nos relations avec le Maroc connaîtront un essor important dans la prochaine étape

La France est déterminée à renforcer les relations d’amitié et de coopération avec le Maroc, a souligné l’ambassadrice de France à Rabat, Hélène Le Gal.

Lors de son entretien vendredi avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, elle a mis en avant les liens humains « forts » unissant les deux pays traduits, à titre d’exemple, par les opérations de rapatriement dans les deux sens de plusieurs personnes bloquées à cause de la pandémie de Covid-19, indique un communiqué de la Chambre des représentants.

La situation exceptionnelle résultant de cette pandémie crée de nouvelles opportunités pour le renforcement de la coopération entre les deux pays en particulier, et entre le Maroc et l’Union européenne de manière générale, et ce en raison des atouts dont jouit le Royaume et compte tenu de sa situation géostratégique vitale. « Nos relations avec le Maroc connaîtront un essor important dans la prochaine étape », a-t-elle dit.

Saluant les efforts du Maroc pour le maintien de la sécurité et la stabilité en Libye et au Mali, la responsable française a souligné l’importance de la consolidation de la coopération parlementaire entre les deux institutions législatives des deux pays.

Pour sa part, Habib El Malki a relevé que la diplomatie du Royaume du Maroc, sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, vise à rétablir la paix et la stabilité en Afrique du Nord et dans la région du Sahel et tient à faire prévaloir le dialogue pour résoudre les différends.

Saluant le niveau de concertation et de coopération entre la Chambre des représentants et l’Assemblée nationale française, Habib El Malki s’est félicité du bilan du projet de « jumelage institutionnel entre les deux institutions » qui a permis l’échange d’expériences et d’expertises dans des domaines importants ayant trait à l’action parlementaire et a appelé à poursuivre les efforts de consolidation de la coopération entre les deux institutions législatives.

 

Libé

Partager cet article