La diplomatie parlementaire au service de la coopération et du partenariat avec les pays de l’Asie du Sud-Est

La diplomatie parlementaire au service de la coopération et du partenariat avec les pays de l’Asie du Sud-Est

Le président de la Chambre des représentants s’entretient avec ses homologues de l’ASEAN

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, s’est entretenu, lundi et mardi à Bangkok, avec plusieurs de ses homologues des pays de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) pour examiner les moyens de mettre à contribution la diplomatie parlementaire au service de la coopération et du partenariat avec les pays membres de ce groupement régional. 
Habib El Malki, qui participe en tant qu’invité d’honneur à la 40ème Assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (AIPA, 10 pays membres), a présenté officiellement lors de la cérémonie d’ouverture de ce conclave la demande du Maroc pour obtenir le statut d’observateur au sein de cette instance. 
Lors de ces entretiens, Habib El Malki, qui était accompagné de l’ambassadeur du Royaume à Bangkok, Abdelilah El Housni, a examiné avec ses homologues les moyens d’étoffer la coopération parlementaire en tant qu’outil de choix pour le rapprochement des peuples, le soutien à la coopération bilatérale et la prospection des opportunités économiques et de partenariat avec le Maroc qui accorde un intérêt particulier à cette région du monde conformément à sa stratégie de coopération Sud-Sud et de diversification des partenaires. 
En marge des travaux du premier jour de ce conclave de l’AIPA, Habib El Malki s’est ainsi entretenu avec la présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Kim Ngan et le président du Parlement de Singapour, Ton Chuan-Jin. 
Nguyen Kim Ngan s’est félicitée à cette occasion de l’excellence des relations entre le Maroc et le Vietnam et de la coordination entre les deux pays au sein des institutions et forums internationaux, appelant à étendre la coopération entre les institutions législatives des deux pays à d’autres domaines, comme la coopération déconcentrée entre entités territoriales impliquant le jumelage des villes pour un échange enrichissant en gestion urbaine et développement durable du territoire. 
La responsable a également adressé une invitation au président de la Chambre des représentants pour prendre part aux travaux de la 41ème Assemblée générale de l’AIPA qui se tiendra l’année prochaine dans la capitale vietnamienne Hanoï. 
Habib El Malki a affirmé, de son côté, la volonté d’aller de l’avant dans la coopération parlementaire pour insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales et diversifier ses volets, exprimant sa gratitude au soutien du Vietnam à la demande du Maroc pour l’obtention du statut d’observateur auprès de l’AIPA. 

Le président de la Chambre des représentants et Ton Chuan-Jin.

Lors de l’entrevue avec le président du Parlement de Singapour, Ton Chuan-Jin, les deux parties ont évoqué le rôle des échanges parlementaires et convenu que les deux pays, forts de leur position géographique sur les continents asiatique et africain, disposent d’importantes opportunités de coopération, notamment dans les secteurs de la formation et de la logistique portuaire. 
Habib El Malki a également rencontré, mardi, le président de l’Assemblée nationale du Cambodge, Chakrei Heng Samrin. Ils ont discuté au sujet des moyens de renforcer la coopération parlementaire à travers les échanges de visites et la réactivation des groupes d’amitié parlementaire. 
Chakrei Heng Samrin a exprimé, à cette occasion, le soutien de son pays à la candidature du Maroc au statut d’observateur auprès de l’AIPA. 
Le président de la Chambre des représentants s’est également entretenu avec les présidents du Parlement et du Sénat de la Thaïlande, pays hôte de la 40ème Assemblée générale de l’AIPA. 
Les entretiens ont porté sur la coopération parlementaire, les relations bilatérales et les perspectives de leur développement dans divers domaines, ainsi que sur la demande du Maroc d’obtenir le statut d’observateur auprès de l’AIPA. 
Au siège de l’Assemblée nationale, Habib El Malki, qui était accompagné par l’ambassadeur du Maroc à Bangkok, Abdelilah El Housni, a été reçu par son homologue thaïlandais, Chuan Leekpai. 
Les deux parties se sont félicitées de l’excellence des relations entre les deux pays dont les grandes similitudes politiques et économiques plaident en faveur d’une coopération entreprenante et multiforme. 
A cette occasion, Habib El Malki a tenu à féliciter son homologue pour les deux évènements marquants de cette année en Thaïlande: la célébration du couronnement du Roi RamaX et la réussite des élections générales qui ont abouti à la formation d’un nouveau gouvernement. 
Il a également affirmé la détermination du Parlement marocain de mettre à contribution la diplomatie parlementaire afin d’institutionnaliser et de mener un dialogue continu avec les pays de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), auprès de laquelle le Maroc a déposé sa candidature pour le statut de partenaire de dialogue sectoriel (SDP). 
Le président de la Chambre des représentants a aussi passé en revue les opportunités de la coopération économique à la faveur de la position stratégique des deux Royaumes sur l’Asie et l’Afrique. 
Les deux parties ont également évoqué l’appui de la Thaïlande, qui assure la présidence tournante de l’ASEAN et de l’AIPA, à la candidature du Maroc à ces statuts privilégiés auprès de ces deux instances régionales. Elles ont aussi convenu que les similitudes politiques et économiques entre les deux pays ouvrent la voie à une coopération bilatérale fructueuse et une solidarité agissante. 
Lors de son entrevue avec le président du Sénat, Pornpetch Wichitcholchi, Habib El Malki a présenté l’intérêt de la demande du Royaume d’un statut d’observateur auprès de l’AIPA, estimant que le Maroc est à même de jouer un rôle de relais de la coopération parlementaire à l’international, compte tenu de sa forte implication dans plusieurs instances régionales interparlementaires, notamment en Afrique, dans le pourtour méditerranéen et en Amérique du Sud. 
«Nous avons les mêmes défis, notamment en ce qui concerne le changement climatique, la migration, la sécurité et la promotion de la paix», a-t-il relevé, estimant qu’une coopération étroite entre les institutions législatives est à même de permettre une plateforme de réflexion commune sur les sujets d’intérêt commun. 
Créée en 1967, l’ASEAN regroupe l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, la Thaïlande, les Philippines, le Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge. Elle est le 5e bloc économique mondial, derrière l’Union européenne, les Etats-Unis, la Chine et le Japon. 
Ce groupement régional représente 9% de la population mondiale, soit près de 650 millions d’habitants. 
L’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA) a été créée en 1977. Elle compte dix pays membres permanents et 12 pays observateurs.

Partager cet article