L’appel du Groupe socialiste à la Chambre des représentants

L’appel du Groupe socialiste à la Chambre des représentants

Accorder le plus d’intérèt aux forces de l’ordre veillant à l’application du couvre-feu nocturne

Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a appelé le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit à s’occuper de la situation des agents d’autorité qui veillent à la mise en application du couvre-feu nocturne pendant le Ramadan, et ce en reconnaissance de leurs efforts dans cette étape difficile et délicate que traverse notre pays.
Dans une question d’actualité adressée au ministre de l’Intérieur, le Groupe parlementaire de l’USFP à la Chambre des représentants a souligné qu’ «à la lumière du prolongement de l’état d’urgence sanitaire dans notre pays, et de la décision du ministère de l’Intérieur décrétant le couvre-feu durant le mois de Ramadan de 19 heures à 5 heures du matin, et à la lumière de la grande mobilisation et des efforts consentis par les agents d’autorité, toutes catégories confondues, pour veiller au  respect de la loi et à la bonne application de toutes les décisions relatives à l’état d’urgence sanitaire, notamment le confinement sanitaire, un grand nombre d’agents d’autorité et de la sûreté nationale, de la gendarmerie, des forces auxiliaires et autres seront contraints de gérer des barrages de sécurité dans les rues et les ronds-points dans des régions et des provinces de notre pays au moment de la rupture du jeûne tout au long de ce mois sacré, loin de leurs familles et de leurs foyers ».
Le Groupe socialiste a souligné que les efforts de ces agents sont liés « au devoir national dans cette circonstance exceptionnelle que traverse notre pays », tout en rappelant que « nombre de fonctionnaires dans certains secteurs tels que celui de la santé bénéficient de nourriture pour qu’ils puissent travailler dans de bonnes conditions psychologiques et physiques ».
En ce sens, le Groupe de l’USFP a appelé le ministre de l’Intérieur à clarifier les mesures exceptionnelles adoptées au niveau des ressources humaines pour la mise en application de la décision du couvre-feu tout au long du mois de Ramadan.
Il convient de rappeler que le ministère de l’Intérieur a pris la décision d’instaurer le couvre-feu dans le cadre des mesures de confinement obligatoire imposé jusqu’au 20 mai au Maroc pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus.
En effet, il sera « formellement interdit aux citoyens de se déplacer hors de leur domicile ou sur la voie publique » entre 19H00 et 05H00 , avait souligné le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Et d’ajouter : « Les autorités locales et les services sécuritaires veilleront à l’application des mesures de contrôle strict ».

 

Partager cet article