Le Premier secrétaire rend visite à Mohamed Lahbabi et reçoit la veuve de Fqih Basri

Le Premier secrétaire rend visite à Mohamed Lahbabi et reçoit la veuve de Fqih Basri

Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, accompagné de Hassan Khatar, membre du Conseil national de l’USFP, a rendu visite dimanche 27 octobre à Mohamed Lahbabi, l’une des figures historiques de l’USFP.
A cette occasion, Mohamed Lahbabi a fortement salué l’initiative de réconciliation lancée par le parti de la Rose et exprimé son souhait d’être parmi les siens lors de la commémoration du 60ème anniversaire de la création du parti, mais a précisé que son état de santé ne le lui permettait pas.
Pour sa part, Driss Lachguar a souligné que la visite rendue à Mohamed Lahbabi s’inscrit dans le cadre de l’initiative de la direction de l’USFP visant à rassembler tous les Ittihadis, à mettre fin à toutes les dissensions et à rendre hommage à tous les symboles et figures historiques du parti de la Rose.

Driss Lachguar a, par ailleurs,  reçu, dimanche dernier au siège du parti à Rabat, madame Souad Oueld Ghzala, veuve du regretté Fqih Basri, l’un des fondateurs de l’Union socialiste des forces populaires et de ses symboles historiques.
Le Premier secrétaire a invité la veuve de Fqih Basri à assister à la cérémonie commémorative du soixantième anniversaire de la création du parti qui devait avoir lieu mardi, mais puisqu’elle ne pouvait pas y assister en raison de son séjour à l’étranger, elle a tenu à rendre visite dimanche au siège du parti, où elle a été reçue par le Premier secrétaire et des membres du Bureau politique, à savoir  Fatiha Sadass, Mehdi Mezouari et Salah Eddine El Manouzi qui lui ont offert un présent symbolique avant qu’elle ne prenne quelques photos aux côtés de Driss Lachguar devant la Stèle commémorative des martyrs de l’USFP.
Souad Oueld Ghzala s’est dite très fière de cette visite et a émis le souhait de voir le parti exploiter à bon escient le riche héritage du regretté, dont des écrits et des contributions intellectuelles. Un souhait auquel le Premier secrétaire a répondu favorablement, en s’engageant à lancer un projet commun avec la veuve du défunt, afin de préserver la mémoire de cet homme aux multiples facettes, résistant, homme politique, et l’un des leaders de l’Armée de libération marocaine qui a combattu le Protectorat français, en plus d’être l’un des  fondateurs de l’UNFP en 1959 et directeur d’«Attahrir», organe médiatique du parti. Il a également été un opposant dur qui a été torturé et condamné à mort par contumace à trois reprises avant de rentrer au Maroc en 1996, après 30 années d’exil.

Cette visite de Souad Oueld Ghzala s’inscrit dans le cadre de l’initiative lancée par le Premier secrétaire du parti qui a créé un dynamisme dans différentes provinces et régions et qui a été au centre de nombreuses rencontres dans la plupart des secrétariats régionaux. Il s’agit en fait d’une initiative qui favorise la communication avec tou(te)s les Ittihadi(e)s. Le Premier secrétaire, Driss Lachguar, a d’ailleurs tenu à rendre visite à tous les dirigeants historiques du parti, en premier lieu les anciens Premiers secrétaires Abderrahmane El Youssoufi, Mohamed El Yazghi et Abdelouahed Radi. En plus de quelques symboles du parti dont Mohamed Noubir El Amaoui et Latifa Jbabdi. Les visites ont concerné  également les familles des dirigeants décédés.
Cette initiative audacieuse consiste, par ailleurs, à surmonter tous les différends, puisque la longue et riche histoire de l’USFP est une histoire commune à laquelle ont contribué tous les militants qui se sont succédé à la tête de ce parti.

 

M.O

Partager cet article