L’USFP est depuis toujours ce grand fleuve que renforcent les affluents progressistes et de gauche

L’USFP est depuis toujours ce grand fleuve que renforcent les affluents progressistes et de gauche

Driss Lachguar à l’inauguration du nouveau siège du Parti à Marrakech

Le Premier secrétaire de l’USFP a présidé, samedi 17 octobre à Marrakech, l’inauguration du nouveau siège du parti dans le quartier Issil à la ville ocre.

Lors de cette cérémonie à laquelle de nombreux militants ont assisté, en particulier des membres duBureau politique à savoir MehdiEl Mezouari, Mohamed Mellal et Badiaa Radi, le secrétaire national de la Chabiba ittihadia Abdellah Sibari et des membres du secrétariat provincial du parti à Marrakech ainsi que les secrétaires provinciaux de la région, une importante rencontre a eu lieu entre le dirigeant ittihadi et les militants de gauche qui ont choisi d’adhérer au parti dont le professeur Ahmed El Mansouri.

L’allocution prononcée par Driss Lachguar en l’occasion contenait beaucoup de messages forts. Il a en effet souligné que le parti, qui avait connu précédemment le départ de militants de gauche en raison des différences de visions, envoie aujourd’hui un message clair: le rassemblement et l’unité sont les garants pour s’orienter vers l’avenir et réaliser ce à quoi le peuple aspire en termes de liberté et d’égalité, tout en rappelant que la différence et le pluralisme ont permis d’amener le pays vers cette transition calme et sans heurts contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres pays arabes.

Driss Lachguar a aussi affirmé que la recrudescence des divergences entre les forces de gauche et leur éparpillement permettaient aux forces réactionnaires d’imposer plus facilement leur hégémonie et de faire reculer la société.Et il a dit à cet égard : « Nos dirigeants historiques nous ont appris que l’USFP restera ce grand fleuve vers lequel convergent tous les ruisseaux qui étaient en désaccord avec elle, et l’adhésion d’Ahmed El Mansouri et du reste des militants de gauche est un message qui indique que ce fleuve doit être renforcé avec tousses affluents de gauche et des progressistes ».

Il n ‘y a plus entre nous ni nouveaux adhérents, ni fusionnés, nous sommes tous des Ittihadis, il n’y a ni ancien ni nouvel Ittihadi.Tous les membres du parti sont égaux en termes de droits et de devoirs

Et le dirigeant ittihadi de s’adresser directement aux militants qui ont adhéré au parti : « Je l’annonce devant vous aujourd’hui, il n’y a plus entre nous ni nouveaux adhérents, ni fusionnés, nous sommes tous des Ittihadis, il n’y a ni ancien ni nouvel Ittihadi. Tous les membres du parti sont égaux en termes de droits et de devoirs. Et d’ajouter : « Je connais Ahmed El Mansouri depuis des années. J’aisenti qu’il portait, comme nous, le souci de l’unité de la gauche et celui de la patrie. Nous partageons la même conviction, à savoir que l’avenir, c’est le rassemblement des forces nationales et de gauche ».

Driss Lachguar a également passé en revue les conditions de la ville de Marrakech, soulignant que ses habitants en avaient assez de ceux qui lui ont fait perdre son éclat et que la ville ocre ne peut être gouvernée par des réactionnaires et des obscurantistes. «Nous portons tous un grand projet pour Marrakech, car cette ville a besoin de s’ouvrir au monde et à la politique nationale, pour qu’elle garde son histoire, ses militants et ses symboles. Il n’est pas juste que cette ville soit malmenée par ceux qui ignorent tout de sa valeur, de son histoire et de ses gloires d’antan ».

Nous partageons la même conviction, à savoir que l’avenir passe par le rassemblement des forces nationales et de gauche

Dans son allocution au nom des nouveaux militants de gauche qui ont intégré les rangs de l’USFP, Ahmed El Mansouri a assuré qu’«en ce moment, l’adhésion est scellée. Nous devons maintenant en tant qu’Ittihadis passer à l’action et regarder vers l’avenir ».

Pour sa part, le secrétaire provincial du parti,AbdelhaqAndalibe, a exprimé sa joie d’accueillir des militants de la famille de gauche, avec lesquels l’USFP lutte pour la liberté, la démocratie et la justice sociale.

Il convient de noter que le Premier secrétaire de l’USFP est fortement convaincu que l’unité des forces de gauche est une nécessité historique et une opportunité pour faire pencher la balance du côté des forces de progrès, de modernité et de démocratie. « La conjoncture politique actuelle de notre pays exige l’unification des forces de gauche en général et de la famille ittihadie en particulier non seulement à cause de tous les liens qui nous unissent mais aussi parce que le peuple marocain nous reproche nos divisions et attend de nous que nous nous unissons afin d’être en mesure d’avancer sur la voie de l’alternative démocratique et moderniste de manière concrète », a-t-il soutenu dans une allocution prononcée lors d’une conférence de presse tenue en mai 2013 à Rabat.

Par ailleurs, le Premier secrétaire de l’USFP a tenu des réunions avec les membres du secrétariat provincial du parti à Marrakech.

Il a également rencontré les secrétaires provinciaux de la région en présence de Mohamed Mellal etBadiaaRadi,membres duBureau politique et du groupe de travail chargé de la région de Marrakech-Safi.

Après la cérémonie d’inauguration du siège à Issil, Driss Lachguar a rencontré des membres de la jeunesse du parti à Marrakech, en présence du secrétaire national de la Jeunesse ittihadie.

La réunion s’est focalisée sur l’action de la jeunesse, en particulier au sein de l’université, pour la libérer des courants obscurantistes qui y ont prédominé au cours des deux dernières décennies. Une réunion a également été tenue avec le secteur des femmes ittihadies qui est considéré comme un pilier de la structure organisationnelle du Parti des forces populaires.

Mourad Tabet

Partager cet article