L’USFP ouvre grand ses bras aux militants de gauche qui ont choisi de l’intégrer

L’USFP ouvre grand ses bras aux militants de gauche qui ont choisi de l’intégrer

Cérémonie à Marrakech en l’honneur des nouveaux membres du Parti de la Rose

Badiaa Radi: L’adhésion est un moment historique dans un contexte où la lutte s’intensifie entre deux projets opposés, l’un moderniste et l’autre rétrograde

Une ambiance enthousiaste au siège de l’USFP à Marrakech, le soir du vendredi 9 octobre, lors de la réception organisée par le secrétariat provincial du parti à Marrakech en l’honneur des militants de gauche qui ont choisi consciemment, en toute indépendance et avec une ferme conviction, de rejoindre les rangs du Parti de la Rose. Dans une allocution prononcée à distance en l’occasion, Badiaa Radi, membre du Bureau politique du parti, a confirmé dans un discours en l’occasion que le choix des militants de gauche d »intégrer l’USFP est un moment historique dans un contexte où la lutte s’intensifie entre deux projets diamétralement opposés, l’un moderniste et progressiste et l’autre rétrograde. Elle a souligné que l’USFP est la demeure de tous les progressistes et des militants de gauche, affirmant qu’il faut surmonter la division des partis de gauche et fédérer les énergies de toutes les personnes qui militent pour un projet démocratique moderniste visant l’instauration d’un Maroc de liberté, d’égalité, de justice et de dignité, et pour contrecarrer le projet rétrograde et obscurantiste. Elle a également salué la décision des militants de gauche d’adhérer au Parti des Forces populaires, considérant que cela constitue une très grande valeur ajoutée et confirmant que leur adhésion à l’USFP est due aux convictions de gauche qu’ils partagent avec les membres de ce parti. Abdelhak Andalibe, secrétaire provincial de l’USFP à Marrakech a, pour sa part, considéré dans son allocution de bienvenue que l’adhésion de plusieurs militants de gauche au parti est un moment historique, car elle exprime une volonté commune d’unifier les partis de gauche. Il a expliqué que cette adhésion est l’aboutissement de trois ans de travail avec le professeur Ahmed El Mansouri, au cours duquel la plus grande préoccupation était la réflexion commune sur les moyens d’unifier la gauche et de rassembler les énergies démocratiques et les forces qui croient au changement et à la modernisation de la société. Abdelhak Andalibe a ajouté que l’USFP restera la demeure de tous les militants de gauche, soulignant que les camarades qui ont décidé de leur plein gré de rejoindre l’USFP incarnent une conviction profonde basée sur le dépassement de la dispersion des militants de gauche qui ont le même souci, le même objectif : construire un grand parti de gauche pour renforcer le poids du camp moderniste dans la bataille pour l’égalité, la dignité, la liberté et la justice sociale. Et le secrétaire provincial de l’USFP à Marrakech de s’adresser aux militants qui ont rejoint les rangs du parti en disant : « C’est votre parti, le parti de la grande gauche, pour réaliser le grand rêve et atteindre les objectifs de la gauche pour la modernité et la justice ». «Je suis très heureux d’être présent à cet accueil chaleureux. Nous avons choisi d’intégrer l’USFP, parce que nous sommes convaincus que c’est le parti qui répond à nos aspirations et à nos convictions, afin de mettre en œuvre le projet moderniste de la gauche», a souligné le professeur Ahmed El Mansouri dans son allocution au nom des militants qui ont rejoint les rangs du parti de la Rose. Il a également mis en avant le fait que l’USFP est la demeure du peuple de gauche au Maroc, car c’est le parti historique qui a consenti des sacrifices, qui est un acteur décisif dans le développement démocratique de notre pays et qui jouit de la démocratie interne et de l’indépendance dans la prise de décision. « Nous avons intégré l’USFP avec nos acquis et notre expérience militante pour concrétiser les valeurs de liberté, d’égalité, de justice et de dignité. Nous avons été chaleureusement reçus par le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, ainsi que par les militants du parti», a mis en exergue le professeur Ahmed El Mansouri dans son allocution, tout en évoquant les conditions déplorables qui existent à Marrakech en raison de l’absence chez ses dirigeants d’une vision intégrée et d’un projet clair qui garantissent le bonheur des habitants de la ville ocre.

 

T.M

Partager cet article