Réunion du Bureau politique du 4 septembre 2020

Réunion du Bureau politique du 4 septembre 2020

L’USFP salue la mobilisation responsable des citoyens derrière Sa Majesté le Roi en vue de surmonter la situation de crise due à la pandémie

Le Bureau politique déplore l’attitude du chef du gouvernement qui se risque à démantibuler la majorité

La toute dernière réunion tenue par le Bureau politique, le 4 septembre courant,sous la présidence du Premier secrétaire, Driss Lachguar, et qui coïncide avec la rentrée politique et sociale, aura été marquée par deux axes principaux : la situation pandémique que connaît le pays d’une part, et le dialogue sur le système électoral entre les organisations politiques et le ministère de l’Intérieur, d’autre part. Dans son intervention, le Premier secrétaire n’a pas manqué de rappeler la position de l’USFP dès l’annonce des tout premiers cas confirmés du Covid-19. On en a pour preuve les différents communiqués et rapports, sans oublier la plateforme adressée par le Premier secrétaire à l’ensemble des Ittihadies et Ittihadis. Le Bureau politique relève à ce propos la justesse et la précision de l’analyse de la situation effectuée depuis le début parle parti, et ce à la lumière du développement qu’a connu la situation sanitaire et son impact tant au niveau social, économique, qu’institutionnel. Ce qui a créé un climat d’inquiétude et de suspicion chez les citoyens et les milieux producteurs de richesses comme au sein des intervenants dans les domaines de la santé, de la sécurité ou de l’éducation et la formation. Il n’en reste pas moins, précise le Bureau politique, que les Marocains ont le mérite de surmonter tout cela avec fierté et dignité, faisant preuve par là d’union et de mobilisation exemplaires derrière Sa Majesté. Aussi bien dans le discours du Trône que dans celui prononcé par Sa Majesté à l’occasion de la Révolution du Roi et du peuple, le Souverain a attiré l’attention surla gravité de la situation, ce qui nécessite une mobilisation empreinte de valeurs nationalistes et de vigilance responsable. Une attitude qui tranche sans équivoque avec tout comportement qui va à l’encontre de l’intérêt de la nation et qu’il convient de condamner et de rejeter dansle cadre de la lutte qui doit être celle de tout le monde contre la pandémie. Le Bureau politique déplore cependant l’insistance dont semble faire preuve le chef du gouvernement pour démantibuler la majorité en procédant à la justification de décisions techniques tout en tentant de leur assurer une couverture politique institutionnelle ignorant le soutien politique au gouvernement. Une attitude, relève le Bureau politique de l’USFP,faite pour semer le doute quant à ses vraies intentions dans l’opérationnalisation du volet démocratique dans le cadre des attributions qui lui reviennent constitutionnellement, de même que son rôle de consulter la majorité politique gouvernementale dans la prise de décisions spécifiées. L’autre volet signalé, à juste titre, par le Bureau politique concerne la marginalisation du cadre institutionnel de la majorité dans les concertations concernant les lois structurant la vie financière et économique, pour se contenter seulement d’informer cette même majorité de ce qui a été décidé en dehors du cadre politique institutionnel de l’Exécutif, au sein d’une structure administrative technique, et ce sans consultation sur la teneur politique de la loi de Finances rectificative, suspendant par là même les consultations sur la prochaine loi de Finances. Sans pour autant que ne soit prise quelque mesure que ce soit à propos de ce qui est publié sur les marchés publics suspects concernant la lutte contre la pandémie, ce qui pourrait affecter la confiance du citoyen dans ses institutions. Au lieu de cela, regrette le Bureau politique, l’on se limite à rééditer des communiqués basiques, comme si la situation était normale et comme s’il n’y avait ni pandémie ni crise aiguë ou autres sombres perspectives menaçant le pays. Le Bureau politique appelle de ce fait à ce que l’on fasse preuve de créativité pour faire face aux effets néfastes de la pandémie, et ce conformément au contenu du discours Royal, à propos des nécessités sociales et économiques qu’exigent la force de l’Etat et l’immunité de la société. Cela se situe d’ailleurs, rappelle le Bureau politique, dans le cadre des propositions formulées à plusieurs reprises par l’USFP. C’est là une équation à même de renforcer l’immunité du pays, et dont son slogan principal est «Une société moderne solidaire et un Etat fort et juste ». Le Bureau politique se félicite du dynamisme qui distingue les consultations sur les lois régissant les prochaines échéances et renouvelle son appel pour des réformes profondes et radicales garantissant la transparence du suffrage universel, à même de renforcer les institutions qui en émanent et donnant l’espoir de contribuer à d’autres sauts qualitatifs pour une démocratie émergente et de surmonter la situation difficile due à la pandémie. Le Bureau politique salue l’ensemble des Ittihadies etIttihadis à quelque poste de responsabilité que ce soit, en particulier les membres des Groupes socialistes dans les deux Chambres du Parlement, pour les propositions de lois concernant la vie publique qu’ils ont présentées, contribuant ainsi aux efforts de notre pays dans sa lutte contre la corruption, la rente et l’enrichissement illicite, et l’augmentation des contributions du capital national dans le financement de la portée sociale de l’Etat et la diversification de ses ressources.Lesdites propositions concernent également le fonctionnement général de la justice et l’activation du rôle vital des institutions dans cette circonstance exceptionnelle et qui a des effets négatifs aujourd’hui et qui en aura dans le futur. S’agissant de la vie interne du parti, le Bureau politique a souligné la dynamique caractérisant les instances du parti dans de nombreuses régions et provinces, et appelle à la poursuite de cette dynamique et à sa généralisation à l’ensemble des instances organisationnelles du parti, tout en veillant à en accélérer la cadence pour une participation efficiente à l’effort national de sensibilisation et de mobilisation afin de faire face à la pandémie du Covid-19 et en vue d’une préparation adéquate aux différentes échéances à venir.

Partager cet article