Totale adhésion des Ittihadis au contenu de l’allocution Royale

Totale adhésion des Ittihadis au contenu de l’allocution Royale

Driss Lachguar : Le discours Royal constitue un plan d’orientation de l’ensemble des institutions sur la base de la protection sociale du citoyen

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a affirmé que  le discours de S.M le Roi Mohammed VI à l’occasion de la Fête du Trône « constitue un plan d’orientation de  l’ensemble des institutions sur la base de la protection sociale du citoyen». 
Dans une déclaration à la télévision électronique Chouf TV, le dirigeant ittihadi a souligné que le Souverain a mis l’accent au début de son discours sur les réalisations des 20 ans du règne de S.M le Roi, rappelant que ce discours plaide pour le changement et le développement dans le cadre de la continuité et de la poursuite de l’édification du Maroc moderne.  
Selon le Premier secrétaire du parti de la Rose, le Souverain a mis le doigt sur la plaie en affirmant que les réalisations sont positives en ce qui concerne les infrastructures et la consolidation des droits, des libertés et de la démocratie dans notre pays, mais il a par contre déploré que ce bilan positif et les réalisations n’ont pas encore eu de répercussions suffisantes sur l’ensemble de la société marocaine.   
Dans ce sens, le discours du Souverain a mis, selon lui, l’accent sur la nécessité de mettre en place une commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement, tout en précisant que celle-ci ne tiendra lieu ni de second gouvernement, ni d’institution officielle parallèle, mais qu’elle jouera le rôle d’organe consultatif investi d’une mission limitée dans le temps. 
Pour le dirigeant socialiste, le discours du Trône a appelé aussi au  renforcement de la confiance dans les institutions nationales, tout en plaidant pour l’ouverture et contre le repli sur soi. 
Il a, par ailleurs, salué la proposition faite par le Souverain au chef du gouvernement en vue de renouveler et d’enrichir les postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que dans l’administration, en les pourvoyant de profils de haut niveau, choisis selon les critères de compétence et de mérite, affirmant que le Souverain était fort clair en ce qui concerne le renouvellement des élites et l’ouverture sur de nouvelles compétences, ce qui est considéré comme un appel à mettre fin à tous les phénomènes négatifs, à la rente et à la déperdition de temps et d’énergie. Dans ce sens, Driss Lachguar a souligné : «Nous avons perdu beaucoup de temps à débattre de la loi-cadre relative à l’éducation et la formation». 
Pour sa part, Abdelhamid Jmahri, membre du Bureau politique de l’USFP, a affirmé, lors d’un débat organisé par 2M lundi dernier, que S.M le Roi a libéré tout le monde de la langue de bois et de la flagornerie, insistant sur l’éthique de la responsabilité, la reddition des comptes et la gouvernance. Il a insisté également sur l’éthique que l’acteur politique doit respecter. 
Le membre du Bureau politique du parti de la Rose a ajouté que S.M le Roi a annoncé la création de la commission spéciale chargée du modèle de développement, tout en se référant aux exemples réussis des instances similaires qui ont été mises en place pour examiner des questions d’intérêt national comme la régionalisation et la Constitution, le Code de la famille, les affaires liées à l’Instance équité et réconciliation.  
L’ancien ministre de l’Education nationale et directeur du Centre d’études et de recherches en sciences sociales, Abdallah Saaf, a affirmé, pour sa part, que le discours de S.M le Roi annonce « une nouvelle étape, un nouveau souffle et de nouvelles idées » et présente un vrai diagnostic de la situation actuelle. 
Il a également souligné qu’il s’agit d’un nouveau départ marqué par la volonté de renouveler les élites, mettant l’accent sur la nécessité d’instaurer un nouveau parcours permettant l’émergence de ces élites. 
«Le discours du Trône est un discours historique, parce qu’il présente une analyse de la société marocaine durant les 20 dernières années », a souligné Moussaoui El Ajlaoui, expert associé à AMES-Center, lors de son passage sur 2M mardi dernier. 
Il a également mis en avant que le discours du Souverain a tenu à rappeler la position ferme du Maroc dans l’affaire du Sahara, saluant l’engagement sincère du Maroc à garder la main tendue en direction de nos frères en Algérie et la volonté du Royaume de refonder les relations entre les deux pays sur de nouvelles bases. 

H.T

Partager cet article