Vers l’élaboration d’une vision intégrée du système de formation

Vers l’élaboration d’une vision intégrée du système de formation

Le ministère de la Justice se penche sur l’élaboration d’une vision nouvelle et intégrée du système de formation dans le domaine de la justice, a indiqué, vendredi à Tétouan, le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader.
S’exprimant à l’ouverture de la conférence du stage au titre de l’année 2020 organisée par l’Ordre des avocats de Tétouan, sous le thème «Le métier d’avocat: des traditions enracinées et une action de droit et humaine permanente», il a précisé que le ministère se penche sur l’élaboration d’une vision nouvelle et intégrée du système de formation, dans ses aspects fondamentaux et continus, dans le domaine de la justice, conformément à de nouvelles approches et à des objectifs clairs et précis.
«Cette vision prend en considération les changements, qui ont eu lieu sur la scène judiciaire au cours des dernières années et la révolution législative qu’a connue le système juridique national», a-t-il expliqué lors de cette rencontre tenue en présence du président de l’Union des avocats arabes, le bâtonnier de l’Ordre des avocats d’Egypte, le président de l’Association des barreaux du Maroc, des responsables judiciaires et des élus. Et d’ajouter qu’il s’agit d’une vision qui répond également aux besoins croissants dans le domaine de la formation aux professions juridiques et judiciaires.
Sur un autre registre, le ministre a mis en exergue que le développement du métier d’avocat ne se limite pas à la législation, mais s’étend au-delà à la préservation de l’honneur de la profession et son statut juridique dans la société, notant que le développement des domaines juridique et judiciaire nécessite une attention particulière portée à la formation et à la formation continue pour renforcer les capacités des professionnels du système judiciaire.
Il a rappelé, dans ce sens, les chantiers ouverts par le ministère de la Justice, notamment le chantier de modernisation et de numérisation, ajoutant que l’objectif réside en une transformation numérique du système judiciaire et le passage à la dématérialisation des procédures.
De son côté, le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Tétouan, Mohamed Kamal Mehdi, a indiqué que la conférence du stage se veut une tradition qui célèbre les lauréats stagiaires, soulignant que l’événement de cette année se caractérise par l’organisation de plusieurs séminaires encadrés par d’anciens bâtonniers et juristes, ainsi que l’organisation de plusieurs activités s’étalant sur une période de quatre jours.
Le nombre de lauréats de la profession dans l’Ordre de Tétouan a atteint 76 avocats, a-t-il relevé.

Partager cet article