Vidéo -Driss Lachguar accorde un entretien à Palestine News Channel

Vidéo -Driss Lachguar accorde un entretien à Palestine News Channel

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a accordé un entretien à « Palestine News Channel » dans le cadre du programme «From Morocco», où il a évoqué les dangers de l’accord du siècle sur la région arabe et l’action commune à initier pour les affronter.

حلقة جديدة لبرنامج ( من المغرب)

حلقة جديدة لبرنامج ( من المغرب) أمين عام حزب الإتحاد الإشتراكي للقوات الشعبية المغربي إدريس لشقر ، يتحدث عن مخاطر صفقة القرن على المنطقة العربية وسبل العمل المشترك لمواجهتها عربيا و دوليا.

Gepostet von ‎قناة فلسطين الإخبارية‎ am Montag, 2. März 2020

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a déclaré que le peuple marocain considère la question palestinienne comme une cause nationale, d’où l’unanimité dont elle jouit au sein de la société marocaine toute entière.
Le dirigeant ittihadi a également affirmé que l’USFP a toujours défendu la cause palestinienne au sein de  l’Internationale socialiste ou de l’Alliance progressiste, tout en rappelant que le journal « Palestine » a été fondé par le martyr du parti, Omar Benjelloun.
Il a également mis l’accent sur le rôle prépondérant joué par l’Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne au sein de laquelle l’USFP et le PI notamment ont été fortement représentés, soulignant que les manifestations du peuple marocain pour soutenir la cause palestinienne restent sans aucune mesure avec toute autre manifestation dans le monde.
Concernant la situation actuelle de la cause palestinienne, Driss Lachguar a déclaré être déçu par la division des rangs palestiniens, affirmant que le deal du siècle proposé par le président américain, Donald Trump, a un côté positif, à savoir celui d’avoir unifié les factions palestiniennes.
S’agissant de la position du parti de la Rose concernant ce deal, le dirigeant socialiste a expliqué que l’USFP a toujours tenu à soutenir les Palestiniens dans toutes les instances non pas de manière affective, mais de manière rationnelle, car « il est très difficile de convaincre l’opinion publique internationale si tu n’es pas rationnel », a-t-il précisé, tout en affirmant qu’« en raison de l’absence de tout accord des parties concernées, ce deal est tombé à l’eau dès le début. S’ajoute à cela qu’il n’a pas respecté les décisions des instances internationales et qu’il n’a pas évoqué la question du retour des réfugiés palestiniens, ainsi que les questions d’Al Qods-Est et des colonies ». « Ce deal est mort-né », a-t-il mis en avant. Et d’ajouter : « Pourtant, je considère que cela n’exclut pas notre responsabilité en tant que leaders palestiniens et arabes. Car il ne suffit pas de condamner ou de scander des slogans mais il faut se poser la question : Que faire ? ».
Pour le dirigeant ittihadi, il faut faire face à ce deal du siècle pour que la cause palestinienne reste la priorité des priorités sur la scène internationale, mais cela passe par la réconciliation des forces palestiniennes et par un seuil arabe minimum d’entente sur toutes les problématiques posées.
Dans  ce sens, le Premier secrétaire de l’USFP a considéré que la solution de la question palestinienne passe nécessairement par des négociations directes entre les parties concernées sous l’égide des membres permanents de l’ONU.
Par ailleurs, il a souligné que l’USFP continuera à se concerter avec la direction et les factions palestiniennes au sein des instances internationales (Internationale socialiste et Alliance progressiste et autres instances) pour mener une campagne contre le deal du siècle.
Concernant la marche du peuple marocain organisée dimanche 9 février dernier à Rabat pour exprimer sa solidarité avec le peuple palestinien et condamner le plan de paix américain pour le Proche-Orient, Driss Lachguar a affirmé que cette marche a été très importante, car le peuple marocain était divisé à cause des divisions qui règnent sur l’échiquier palestinien, tout en considérant que ce qui est positif dans cette marche, c’est la participation des toutes les formations politiques, syndicales, professionnelles et des droits de l’Homme au Maroc.
Le dirigeant socialiste a également mis l’accent sur l’importance de cette marche qui a adressé un message à l’opinion publique mondiale indiquant que le peuple marocain défendra toujours cette cause juste.
Driss Lachguar a, par ailleurs, dénoncé toutes les tentatives « diaboliques » visant à impliquer les Palestiniens dans les conflits interarabes, saluant la sagacité de l’Autorité palestinienne qui « a su rester à l’écart de ces conflits».
Il a également critiqué ceux qui appellent à la normalisation des relations avec l’occupant israélien. « Nous ne pouvons pas accepter d’avoir des relations quelconques avec l’Etat occupant sans que les Palestiniens n’obtiennent leurs droits et sans le retour à l’Initiative de paix arabe (proposée au Sommet de la Ligue arabe 2002 de Beyrouth par Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud et confirmée au Sommet de la Ligue arabe 2007 de Riyad) en tant que base de toute solution de la cause palestinienne », a tenu à clarifier le dirigeant socialiste.

 

Mourad Tabet

Partager cet article