La coopération maroco- indonésienne passée en revue

La coopération maroco- indonésienne passée en revue

Habib El Malki s’entretient à Rabat avec Agus Hermanto

La diplomatie parlementaire à l’assaut de l’ASEAN

Avec la participation du Maroc à la 40ème Assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (AIPA) pour la deuxième année consécutive et la candidature du Maroc pour obtenir le statut d’observateur auprès de cette organisation, la diplomatie parlementaire marocaine se lance sur le front de l’Asie et s’implique pleinement dans les efforts du Royaume pour se positionner dans la région très prometteuse de l’Asie du Sud-Est.
La participation du président de la Chambre des représentants, Habib El Malki à l’Assemblée générale de l’AIPA, qui s’est déroulée récemment à Bangkok, a été l’occasion de nombreuses rencontres avec des responsables des institutions législatives de l’ASEAN (10 pays membres) et de hauts responsables politiques.
Des entretiens lors desquels Habib El Malki a sensibilisé ses homologues aux aspirations du Maroc de s’ériger en partenaire de ce groupement régional et aux opportunités de coopération qui s’offrent aux deux parties, compte tenu des atouts stratégiques du Royaume et son leadership africain qui en fait un partenaire de choix sur le continent.
Outre le soutien exprimé par plusieurs présidents des institutions législatives à la demande d’adhésion à l’AIPA en tant qu’observateur, la visite a été notamment marquée par l’annonce officielle du soutien de la Thaïlande à la candidature du Royaume au statut de Partenaire de dialogue sectoriel (SDP) auprès de l’ASEAN par le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, dont le pays assure cette année la présidence de ce bloc régional.
Dans une déclaration à la MAP, l’ambassadeur du Maroc en Thaïlande, Abdelilah El Housni s’est félicité du bilan de la participation réussie de Habib El Malki à la 40ème Assemblée générale de l’AIPA, assurant qu’une telle présence contribue à l’édification d’un partenariat ambitieux et multiforme avec les pays membres de cette Assemblée interparlementaire.
Avec l’accession du Maroc au Traité d’Amitié et de Coopération de l’ASEAN, en septembre 2016, le Royaume avait amorcé le premier pas vers l’établissement d’un partenariat ambitieux à l’échelle de ce groupement d’Asie du Sud-Est, a-t-il dit, ajoutant que la candidature au statut de Partenaire de dialogue sectoriel (SDP) auprès de ce bloc atteste de la volonté d’aller de l’avant dans cette orientation.
Une telle démarche intervient dans le cadre de la vision clairvoyante de S.M le Roi Mohammed VI visant la diversification des partenariats du Maroc à tous les niveaux politiques, stratégiques et économiques et l’ouverture vers de nouveaux espaces géographiques, a-t-il relevé.
«Avec la demande officielle pour l’obtention du statut d’observateur auprès de l’AIPA, notre diplomatie parlementaire s’oriente vers l’établissement de passerelles partenariales au contenu riche et concret avec les pays d’Asie du Sud-Est», a-t-il dit.
Grâce à la vision éclairée de S.M le Roi visant à consolider la coopération Sud-Sud, le Maroc jouit, désormais, d’une grande crédibilité et occupe une place importante au niveau mondial, lui permettant d’être un interlocuteur crédible auprès des pays de l’ASEAN.
A travers cette démarche, le Royaume, fort de sa position stratégique et son développement ouvert sur son environnement continental et international, a fait le pari de s’offrir un accès sur un marché de 650 millions de consommateurs (8,8 % de la population mondiale) avec un PIB de 3.000 milliards de dollars. La zone ASEAN, une puissance à fort potentiel économique en devenir, affiche les taux de croissance les plus élevés au monde avec une moyenne annuelle autour de 6 %.
Etant le premier pays arabe et africain à postuler à un tel statut de partenariat avec l’ASEAN, le Royaume ne manquera pas de susciter l’intérêt du groupement asiatique en tant que partenaire doté d’une position stratégique entre deux continents, l’Europe et l’Afrique, et au carrefour des grandes routes maritimes du commerce international, sans oublier les accords de libre-échange conclus par le Royaume qui offrent un accès à de grands marchés au niveau mondial.
Créée en 1967, l’ASEAN regroupe l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, la Thaïlande, les Philippines, le Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge. Elle est le 5e bloc économique mondial, derrière l’Union européenne, les Etats-Unis, la Chine et le Japon. L’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA) a été créée en 1977. Elle compte dix pays membres permanents et 12 pays observateurs. 

Partager cet article