La parité dans l’administration publique examinée à Rabat

La parité dans l’administration publique examinée à Rabat

Le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, s’est entretenu récemment avec la représentante du bureau multi pays pour ONU-Femmes au Maghreb, Leila Rhiwi, des moyens susceptibles de garantir la mise en œuvre de la stratégie d’institutionnalisation de l’égalité des genres dans la Fonction publique.
Les deux parties se sont accordées pour l’élaboration d’une feuille de route et d’un programme d’action relatif au cadre institutionnel visant à promouvoir la condition des femmes et l’atteinte d’une représentativité équitable entre femmes et hommes dans la Fonction publique, indique un communiqué du département de Ben Abdelkader
Lors de cette rencontre, le ministre a rappelé le rôle joué par le ministère de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique pour la promotion de l’institutionnalisation de l’égalité des sexes, afin de garantir une représentation équitable des femmes dans la Fonction publique.
Cette rencontre a également été l’occasion de passer en revue les moyens d’appui de l’action de l’Observatoire du genre dans la Fonction publique, ayant pour principales missions d’assurer la veille stratégique, d’examiner les obstacles entravant la parité, et de contribuer à l’élaboration de politiques publiques dans le but de promouvoir et d’améliorer la situation de la femme fonctionnaire.
Pour sa part, la représentante du bureau multi-pays pour ONU-Femmes citée par le communiqué, a rappelé l’exemplarité de l’expérience marocaine aux niveaux régional et mondial en matière d’instauration de l’égalité des sexes dans la Fonction publique, à travers l’action du Réseau de concertation interministériel pour l’égalité des genres. Celui-ci a pour mission de promouvoir la réflexion, l’échange d’expériences et les actions conjointes en matière d’institutionnalisation de l’égalité des sexes dans la Fonction Publique.
Il est à rappeler que les deux parties ont décidé d’élaborer, avec l’appui technique d’ONU-Femmes, un programme d’action qui s’étend de 2017 à 2019 au ministère de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, pour la mise en œuvre des initiatives visant le renforcement et la dynamisation de l’institutionnalisation de l’égalité des sexes dans la Fonction Publique.

Partager cet article