Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants est fortement préoccupé par la poursuite de la fermeture des frontières maritimes entre le Maroc et l’Espagne, et ce depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19. La députée ittihadie Aïcha El Gourgi a interpellé, de ce fait, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger sur cette situation intenable, d’autant plus que ce sont les Marocains résidant à l’étranger, notamment ceux habitant dans la péninsule ibérique, qui en pâtissent. S’appuyant sur son expérience et sa parfaite connaissance de ce dossier, Aïcha El Gourgi s’est interrogée sur la date de réouverture des frontières maritimes entre l’Espagne et le Maroc et sur les mesures prises par le département chapeauté par Nasser Bourita à cet égard. «La communauté marocaine à l’étranger, en général, et celle résidant en Espagne en particulier souffre, depuis la propagation de la pandémie, de plusieurs difficultés et problèmes psychologiques, sociaux et économiques, qui sont essentiellement liés à la fermeture des frontières maritimes entre les deux pays », a souligné la députée socialiste dans une question orale adressée au ministre, tout en ajoutant que la crise diplomatique entre Rabat et Madrid a exacerbé ces problèmes et ces difficultés. Il convient de rappeler que les autorités marocaines avaient exclu les ports espagnols de l’opération Marhaba 2021 dédiée aux MRE. Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants souhaite que cette situation soit débloquée, notamment après les signaux positifs émis par les responsables des deux pays en vue de rétablir la confiance dans les relations maroco-espagnoles. Les chiffres et les statistiques prouvent l’importance de la connexion maritime entre le Maroc et l’Espagne pour les MRE. Ainsi, en 2019, 3.340.045 personnes et 760.215 véhicules ont traversé les frontières entre les deux pays. La plupart des MRE préfèrent voyager directement de l’Andalousie vers le Nord du Maroc. En plus, 36,4% des passagers préfèrent prendre l’itinéraire Algésiras-Tanger Med. Selon les statistiques, plus de cinq millions de Marocains résident à l’étranger, dont plus de 4/5 installés en Europe. Les MRE résidant en Espagne constituent la première communauté étrangère dans ce pays ibérique (869.661), représentant 16,1% de tous les étrangers établis en Espagne. En un an, le nombre de cette communauté a augmenté de 0,4% (soit 3.716 personnes de plus), tandis que la population étrangère dans son ensemble a diminué de 0,5%. Entre 1998 et 2021, le nombre des membres de la communauté marocaine en Espagne a presque été multiplié par huit, passant de 111.043 citoyens enregistrés en 1998 à près de 870.000 aujourd’hui. L’âge moyen des membres de cette communauté est de 31,7 ans. Il y a quelques jours, Aïcha El Gourgi avait vivement critiqué le gouvernement qui avait passé sous silence les préoccupations des MRE dans le projet de loi de Finances 2022. «J’ai le regret de vous rappeler, madame la ministre, que les questions se rapportant à la communauté marocaine à l’étranger ne figurent pas parmi vos priorités, ni au niveau de la déclaration gouvernementale, ni à celui du PLF, car sur 170 pages de la note de présentation de ce projet, les MRE n’ont eu droit qu’à un seul paragraphe évoquant deux mesures concernant l’allongement des délais et l’accès aux services électroniques», avait martelé Aïcha El Gourgi, en s’adressant à la ministre de l’Economie et des Finances lors des débats sur le PLF 2022 au sein de la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants. Dans son intervention, la députée usfpéïste avait mis en valeur l’apport des MRE à l’économie nationale à travers la valeur des transferts d’argent, qui a atteint son pic pendant la pandémie, puisqu’elle devrait atteindre 87 milliards de dirhams à la fin de cette année ainsi que les efforts qu’ils consentent pour défendre l’image et les intérêts vitaux du Maroc et promouvoir sa culture et ses potentialités.

Mourad Tabet

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

Driss Lachguar – Notre opposition est une opposition franche, responsable et institutionnelle

Conférence-débat virtuelle sur le climat Organisée par le parti travailliste britannique, avec la participation de l’USFP

Réunion de la Commission préparatoire du XIe Congrès national du parti

Ahmed El Aked représentant l’USFP au colloque du Parti communiste chinois et des partis de gauche arabes