C’est avec une profonde affliction que le Bureau politique de l’USFP et l’ensemble des Ittihadis ont appris la triste nouvelle de la disparition d’Abderrahmane El Azzouzi, ex-secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT) et membre dirigeant de l’USFP. 
Son décès, survenu hier dans une clinique casablancaise, a mis en émoi l’ensemble de la classe politique et ouvrière. Feu Abderrahmane El Azzouzi fut membre fondateur de la Confédération démocratique du travail (CDT) en 1978 et membre fondateur de la FDT en 2003, comme il a été membre fondateur du Syndicat national de l’enseignement en 1962. 
Le regretté a subi les affres des années de plomb puisqu’il a été arrêté, torturé et  emprisonné durant les années 60, 70 et 80. 
En ces douloureuses circonstances, le Bureau politique s’associe au deuil de la famille déplorée et à celui de tous les syndicalistes qui ont perdu en le regretté l’une des figures de proue du mouvement syndical national. 
Puisse Dieu avoir le défunt en Sa Sainte Miséricorde. 
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

إدريس لشكر: التصويت اليوم له طابع خاص وقدسية أكثر تمليه التحديات المطروحة على بلادنا

Élections 2021: que prévoient les partis politiques sur le volet de l’écologie?

Mehdi Mezouari, USFP : «l’instrumentalisation de la religion par les islamistes …c’est plus grave que l’argent»

MAP – L’USFP maintiendra sa position parmi les partis influents sur la scène politique