Forum régional de l’USFP à Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Le Maroc a œuvré et continue de le faire pour que l’espace méditerranéen soit un espace de sécurité et de stabilité

«Le Maroc a fait preuve d’une grande capacité à relever les défis et à prendre des décisions difficiles en mettant fin à la contrebande encouragée par l’Espagne et à ses effets dévastateurs sur l’économie nationale. Malgré cela, les habitants de la région du Nord ont fait montre de patriotisme et se sont tous dressés comme un seul homme devant les difficultés auxquelles ils étaient confrontés », a affirmé le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, lors du Forum régional du parti à Tanger-Tétouan-Al Hoceima tenu samedi 19 juin dans la capitale du Détroit et consacré à la présentation du programme électoral du parti au niveau de cette région. Le Premier secrétaire a, par ailleurs, affirmé que « le parti est en train de préparer ses listes électorales (pour les élections professionnelles, communales, régionales et parlementaires), car il a décidé d’y impliquer les citoyens», tout en saluant«l’initiative du secrétariat régional du parti qui a lancé le débat et le dialogue sur le programme électoral du parti dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima». Et le dirigeant socialiste d’affirmer que «la créativité est ce qui distingue le parti des forces populaires des autres formations politiques ». «En effet, s’interroge le dirigeant ittihadi au moment où le Maroc s’apprête à organiser des échéances électorales : saurons-nous avec les mêmes structures, élus et programmes affronter le monde de demain ainsi que ses contraintes et défis?». Et d’ajouter que la région du Nord a actuellement besoin de nouvelles élites politiques, d’une nouvelle alternance et d’institutions fortes à même de lui permettre de relever les enjeux du développement et leurs exigences. Pour Driss Lachguar, « cela ne se fera qu’en intensifiant les efforts et en travaillant ensemble pour contribuer au succès des prochaines échéances électorales ». Il a, par ailleurs, indiqué que le Maroc a œuvré et continue de le faire positivement pour que l’espace méditerranéen soit un espace de sécurité et de stabilité, et que l’objectif du Royaume a toujours été de construire des ponts de coopération avec ses voisins du Nord, ceci d’autant plus que plusieurs pays du Sud de la Méditerranée ont été secoués par des révolutions et des guerres civiles, excepté le Maroc qui a été et demeure le seul pays stable et sûr. « Nous attendions que nos amis socialistes avec lesquels nous partageons les mêmes valeurs de liberté, de justice, d’égalité et de rejet du colonialisme,soient au diapason de la conjoncture à l’instar de Felipe Gonzalez et Jose Luis Zapatero qui ont des attitudes positives sur plusieurs questions concernant les intérêts du Maroc. Néanmoins, ce qu’ils (les socialistes sous la direction de Pedro Sanchez) ont fait est considéré comme une sorte de trahison. Nous les avons mis en garde contre cette politique qui ne sert que l’extrême droite et les intérêts de certains partis hostiles à nos valeurs communes», a souligné Driss Lachguar qui a notamment fait allusion à la lettre qu’il a adressée à Pedro Sanchez le 21 mai dernier dans laquelle il a appelé le gouvernement espagnol à la clarté et à la responsabilité. S’adressant aux participants à ce forum régional, auquel ont pis part des membres du Bureau politique du parti, des membres du secrétariat régional et un certain nombre de responsables du parti au niveau de la région et de la Chabiba ittihadia, Driss Lachguar a ajouté : «A l’issue de la récupération de nos provinces sahariennes , nous nous attendions de voir l’Espagne mettre fin à toute discussion sur cette question, mais malheureusement, on constate qu’elle viole la souveraineté du Maroc en arguant de motifs humanitaires pour accueillir Brahim Ghali, ou de motifs à caractère fallacieux pour prétexter que le Sahara demeure sous administration espagnole ».Et le responsable ittihadi d’ajouter qu’après la reconnaissance américaine de la marocanité de nos provinces sahariennes, l’Europe s’est montrée hostile envers le Maroc et son intégrité territoriale.« L’on peut se demander si l’Europe aspire à revenir à un temps révolu et qu’elle ne s’est pas encore libérée de son héritage colonial. Le dernier vote (la résolution du Parlement européen adoptée au début du mois courant contre le Maroc au sujet de la migration des mineurs) nous a ouvert les yeux et nous a assurés que l’Europe est l’ennemie des peuples africains ». Au terme de son allocution, Driss Lachguar a salué les décisions prises par le Maroc et les Hautes instructions Royales données aux autorités compétentes et à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport, en vue de faciliter le retour des MRE à leur patrie à des prix abordables, ce qui confirme que notre pays a la capacité de faire face à toutes les situations imprévues. Parla suite, Mohamed Souali, l’un des cadres du parti chargé de préparer le programme du parti au niveau de la région, a souligné qu’«il n’a trouvé aucune difficulté à lire et à comprendre la teneur du projet du Nouveau modèle de développement », assurant que tout ittihadi«se retrouvera dans ce document empreint d’idées défendues par l’USFP au niveau des politiques publiques, de l’organisation administrative et du renforcement des ressources financières ». Il a néanmoins fait quelques remarques à ce propos et critiqué l’exclusion des politiques de la mise en œuvre de ce projet, « comme si l’économie, le développement, la culture et le sport étaient des choses techniques très éloignées de l’action politique, alors que la Constitution 2011 accorde un statut particulier aux partis politiques dans la mise en œuvre des plans de développement et l’activation des mécanismes du développement et de la prospérité ». Mohamed Souali a également souligné qu’on ne peut mettre en œuvre le Nouveau modèle de développement en l’absence des formations politiques et des mécanismes qui contribuent à l’émergence d’une majorité et d’une opposition, tout en assurant que le programme du parti au niveau régional devrait être axé sur la nécessité de renforcer les institutions politiques. Il convient de rappeler que le secrétaire régional du parti, Mohamed El Mamouhi, a mis l’accent dans son allocution d’ouverture de ce forum régional sur la symbolique politique de sa tenue, ainsi que de celle de la réunion du Bureau politique dans la ville de Fnideq, située à deux pas du préside occupé de Sebta, saluant, en l’occasion, les messages clairs que le Premier secrétaire a lancés à l’Espagne indiquant que l’USFP s’est fortement mobilisé pour soutenir les positions de notre pays et que cette mobilisation se poursuivra pour défendre l’intégrité du Royaume et ses intérêts vitaux. Il a également salué les militants du parti dans la région, leurs positions et leur disponibilité à faire face à tous les défis et contraintes dans un esprit de lutte féconde et de patriotisme.

 

Mourad Tabet

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

Driss Lachguar devant les militants de l’USFP à Tinghir: Les idées et les valeurs qui nous animent au sein de l’USFP trouvent écho dans le modèle de développement présenté à S.M le Roi

Intenses activités de Driss Lachguar à Daraâ-Tafilalet