La confusion règne toujours à propos des travaux de rénovation de la gare Rabat-Ville à Rabat qui se sont interrompus sans que les autorités compétentes daignent expliquer à l’opinion publique les raisons de cette interruption.

Lancé en 2016, le projet de construction et de rénovation de la gare Rabat-Ville (450 millions de dirhams) consiste en la reconversion de l’ancienne gare, classée monument historique, en une galerie d’art, la couverture de la tranchée et la construction d’un nouveau bâtiment voyageurs de trois niveaux (16.000 m2).

Mais le projet avait vivement été critiqué en 2019 par l’UNESCO, compte tenu du classement du bâtiment par cette institution en tant que patrimoine universel. L’organisation onusienne pour la culture «regrettait» qu’il n’ait été «possible d’apporter que des modifications mineures au projet d’extension de la gare ferroviaire afin d’atténuer son impact sur les murailles de la ville». Des Marocains quant à eux se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour déplorer une telle entreprise menaçant des murailles datant de 800 ans. Cependant, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a démenti officieusement les informations quant à l’éventuelle destruction d’une partie de la muraille historique et les a qualifiées d’«infondées».

Est-ce que l’arrêt des travaux de rénovation de cette gare historique s’explique par l’irrécevabilité de la décision de détruire une partie des murailles de la ville de Rabat ou par d’autres raisons ? Personne ne le sait et la confusion règne toujours en l’absence de toutes justifications officielles plausibles.

Face à cette confusion et dans le cadre de son rôle dans le contrôle de l’action gouvernementale, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants est intervenu dans ce débat et en a saisi le gouvernement. En ce sens, le député ittihadi, El Hassan Lachguar, a interpellé le ministre du Transport sur ce sujet, tout en l’appelant à expliquer devant les parlementaires les raisons de l’arrêt des travaux depuis quatre mois et à définir un calendrier précis pour les reprendre.

Le membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants a également souligné que les travaux de rénovation de la gare sont à l’arrêt pour des raisons inconnues hormis les rumeurs et les divergences des points de vue à propos de ce sujet.

Mettant l’accent sur l’importance du patrimoine culturel et historique de la capitale du Royaume, El Hassan Lachguar a rappelé que l’UNESCO avait souligné que le classement de Rabat en tant patrimoine universel depuis 2012 implique un engagement sur la cohérence des réaménagements urbains avec l’aspect urbanistique de la ville, et a, de ce fait, émis des réserves sur ce projet.

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

Jawad Chafik : Le Congrès est seul habilité à décider de la ligne, de l’ organisation et du leader du parti

Mohamed Ben Abdelkader : L’USFP déterminé à aller de l’ avant en assumant encore et toujours son identité moderniste

Khadouj Slassi : Au cours de ses 100 premiers jours d’activité, le gouvernement a pris des décisions unilatérales et inattendues qui ont ébranlé la confiance des citoyens

A travers tout le pays, les Ittihadis préparent sereinement leur 11ème Congrès