L’initiative est à saluer en premier, chronologie oblige.
L’idée de l’organisation d’une cérémonie commémorative de 60 années faites de militantisme, de luttes et de sacrifices pour un Maroc meilleur. L’idée de lui consacrer comme slogan, comme thème et comme impératif : «Réconciliation et Ouverture» allaient prendre toute leur ampleur, toute leur envergure après le succès éclatant de ladite cérémonie. Une organisation pleinement réussie agrémentée qui plus est de belles et superbes retrouvailles.
Les soixante années étaient dûment et dignement représentées. Des militants qui ont été de la naissance du parti des forces populaires à ceux qui, aujourd’hui, jeunes croient dur comme fer en l’avenir à travers leur parti, celui des forces populaires, en passant par ces militantes et militants qui, toujours avec le même enthousiasme, ont choisi d’assurer le relais, de se saisir du flambeau pour le transmettre dûment, cela va sans dire, assurant ainsi la continuité tout en donnant plus de présence et d’éclat à l’action ittihadie.
Une ambiance à couper le souffle. De grands moments faits d’une grande sérénité et d’un grand enthousiasme.
Le discours du Premier secrétaire était là pour le rappeler. Il s’agit là d’un événement célébrant une naissance synonyme d’un changement, d’une métamorphose dans la société marocaine. Et -est-il besoin de le rappeler ?- ce ne sont pas les seuls Ittihadies et Ittihadis qui s’en trouvent concernés, mais toutes les Marocaines et tous les Marocains. Tout un peuple. Tout un pays. L’ouverture et la réconciliation, précisera Driss Lachguar, se situent dans un nouvel horizon et dans la perspective de relever les défis à venir dans le cadre du grand chantier national lié à un développement global.
Tout au long de son discours, et sans ambages, le Premier secrétaire devait par moments marquer quelques temps d’arrêt : le chant mythique de l’USFP, “Ittihadi, Ittihadi” fusait en toute spontanéité et à gorge déployée mêlé aux  applaudissements à tout rompre émanant d’invités séduits. Tellement l’enthousiasme s’en trouvait grandissime. Incontrôlable.
Ittihadi, Ittihadi …
Mohamed BENARBIA

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

Driss Lachguar – Notre opposition est une opposition franche, responsable et institutionnelle

Conférence-débat virtuelle sur le climat Organisée par le parti travailliste britannique, avec la participation de l’USFP

Réunion de la Commission préparatoire du XIe Congrès national du parti

Ahmed El Aked représentant l’USFP au colloque du Parti communiste chinois et des partis de gauche arabes