Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, s’est réuni, samedi au siège du parti, avec les deux Groupes socialistes des deux Chambres du Parlement, à l’occasion de la rentrée parlementaire et politique.

L’objectif de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre d’une journée d’étude et qui a notamment été marquée par la présence du président du Conseil national du parti,  Habib El Malki, et du dirigeant ittihadi, Abdelouahed Radi, étant de préparer ladite rentrée et de piloter les perspectives de travail des deux Groupes socialistes, par rapport à la formation des bureaux de la Chambre des représentants et celle des conseillers, en plus des commissions relevant desdites Chambres.

Le Premier secrétaire a, à cette occasion, prononcé un discours d’orientation, où il a tenu à souligner «l’exploit réalisé par le parti, lors des élections du 8 septembre, avec 35 députés à la Chambre des représentants et 9 conseillers dans la deuxième Chambre». «Une réussite exceptionnelle que le parti n’a pas pu réaliser, même au temps du gouvernement d’alternance», a-t-il affirmé.

Quant à Abdelouahed Radi, il a fait part d’une note d’information concernant le déroulement de la séance plénière consacrée à l’élection du président du Parlement, alors que Habib El Malki s’est, pour sa part, exprimé sur l’expérience et le bilan du précédent mandat législatif.

Le Premier secrétaire de l’USFP a également considéré que cet exploit a été accompli grâce aux efforts consentis par la direction du Parti aux niveaux central et régional, par l’équipe de travail au siège central, ainsi que par les députés, les conseillers et leurs équipes de travail.

Le dirigeant ittihadi a profité de l’occasion pour présenter ses félicitations à tous les élus socialistes qui ont gagné à l’arraché dans leurs circonscriptions électorales, soulignant en même temps que, «contrairement à d’autres partis, certains élus ittihadis ont remporté leurs sièges dans leurs circonscriptions dans lesquelles ils se présentent toujours, ce qui prouve l’enracinement de l’USFP dans ces régions comme Khouribga, Fkih Ben Saleh, Séfrou, Essaouira et Sidi Slimane».

«Cela constitue une véritable leçon dans le respect de la démocratie et des électeurs», a-t-il assuré, avant d’appeler les deux Groupes socialistes  à s’acquitter de leur noble tâche qui est principalement la défense de l’institution parlementaire afin qu’elle puisse accomplir l’ensemble de ses missions de législation et de contrôle en vue de consolider et de renforcer une démocratie réelle, ainsi qu’un Etat de droit et des institutions.

Driss Lachguar a, par ailleurs, tenu à s’exprimer sur le contenu du discours Royal, prononcé vendredi à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire, qui est, selon lui, en harmonie avec les aspirations de l’USFP, que ce soit au niveau économique ou social. «Et ce au vu des circonstances de la pandémie et de la perspective du développement du pays à travers l’opérationnalisation du nouveau modèle de développement comme étant une référence essentielle aussi bien pour la majorité que pour l’opposition, responsables quant à son application», a-t-il précisé.

H.T

 

Libé

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

Driss Lachguar – Notre opposition est une opposition franche, responsable et institutionnelle

Conférence-débat virtuelle sur le climat Organisée par le parti travailliste britannique, avec la participation de l’USFP

Réunion de la Commission préparatoire du XIe Congrès national du parti

Ahmed El Aked représentant l’USFP au colloque du Parti communiste chinois et des partis de gauche arabes