L’ USFP s’adresse aujourd’hui à l’ensemble des citoyens marocains avec un programme électoral qui présente deux avantages essentiels. Le premier est qu’il s’agit d’un produit politique réaliste, puisqu’il repose sur un ensemble d’engagements et de mesures concevables et envisageables, en réponse à toutes les questions qui interpellent le Maroc d’aujourd’hui. Le deuxième avantage, est que les engagements de l’USFP ne se limitent aucunement à des slogans et des promesses électorales, mais entrevoient surtout des mesures à même d’être réellement mises en application.

Il faut dire que la conviction de l’USFP de présenter une offre politique objective et réaliste émane de son idéologie et de son long parcours de militantisme en faveur des intérêts de la patrie et des citoyens. Ce qui explique le choix du slogan «Le Maroc d’abord» pour son programme électoral. Ce qui distingue le programme électoral de notre parti, c’est qu’il est le fruit d’un effort purement usfpéiste, auquel ont contribué de nombreux ittihadi(e)s, durant des mois, sur la base d’une approche participative.

Pour son élaboration, le parti a organisé de nombreux débats et séminaires auxquels ont pris part des chercheurs, des sociologues, des économistes, des juristes et des spécialistes dans différents domaines. Et c’est ce qui en fait un programme encadré par les valeurs et les principes de l’USFP et fondé sur des analyses réalistes, comprenant des engagements et des mesures pragmatiques.

Sur le plan de la promotion de l’économie, entre autres, les propositions du parti de la Rose s’articulent sur deux points fondamentaux. Le premier, avec un objectif à moyen terme, dont le but est d’assurer un retour aux taux de croissance que le Maroc réalisait avant la pandémie de Covid19, en plus de travailler sur la préservation des postes d’emploi actuellement disponibles et créer 30.000 PME qui garantiront la création d’autres opportunités d’emploi. Le second point traduit la volonté d’atteindre un taux de croissance de 6% à l’horizon 2026.

Pour garantir le droit de tous les Marocains à un service de santé publique de qualité, l’USFP s’engage à appliquer de nombreuses mesures, dont la plus importante est l’adoption d’un numéro d’identification et d’un dossier de santé unifiés pour chaque marocain, dont le but est de faciliter l’accès au droit à la santé et faire bénéficier les citoyens des moyens de prévention et de soins de santé. En plus d’augmenter le nombre de médecins et des professionnels diplômés afin de combler le déficit au niveau des ressources humaines dans le secteur. Et ce en adoptant un plan d’urgence fondé sur le recrutement de tous les diplômés des facultés et des instituts.

Concernant la mise à niveau de l’école marocaine et pour en faire une école d’égalité des chances, ouverte sur le monde et permettant la promotion sociale, le programme électoral souligne les nombreux engagements du parti qui n’ont besoin que d’une réelle volonté politique pour être appliquées. La finalité étant d’assurer la pleine intégration scolaire et d’atteindre l’objectif 0 enfant dans la rue à l’horizon 2026.

S’agissant de la promotion du domaine culturel, le programme de l’USFP contient un ensemble de propositions qui traduisent la vision claire et réaliste du parti en la matière, contrairement à tous les autres partis. Il consiste à mettre en place le plan «Maroc culture», régi par la même philosophie qui a été derrière les plans dans lesquels le Maroc s’est engagé dans d’autres domaines, tels le plan Maroc vert et Halieutis. Et ce dans le but de produire un pôle culturel favorisant la libre pensée et la créativité et protégeant l’identité marocaine, tout en valorisant la diversité culturelle qui distingue notre pays.

Comme précité, le pari d’aujourd’hui est de réaliser une croissance continue et cela ne sera possible qu’avec la pleine implication des femmes et la rupture définitive avec toutes les formes d’injustice et de violence à leur égard. Pour cela, l’USFP a annoncé que la principale approche pour réhabiliter le statut de la femme marocaine est l’approche juridique, en proposant la révision de toutes les lois qui perpétuent leur statut inférieur et également les lois qui n’ont pas suivi le développement de la société, notamment le Code de la famille et la loi contre les violence faites aux femmes, en plus du Code du travail.

Dans ce sens et pour garantir le principe de parité, l’USFP s’engage également à adopter une loi assurant la représentation des femmes dans les instances syndicales et celles de la société civile.

Afin de renforcer les institutions de l’Etat et de consolider les droits et libertés selon une perspective progressiste et moderniste, l’USFP propose de nombreux engagements, notamment la révision globale du droit pénal, une révision qui dépasse la logique des modifications partielles. Ce qui permettra d’instaurer une justice forte et équitable, une condition nécessaire pour soutenir la réalisation du développement et préserver la dignité du citoyen.

Ainsi, sur la base d’un ensemble de mesures précises, réalistes et réalisables et avec un slogan clair qui fait du Maroc une priorité, l’USFP, loin de toute sorte de propagande politique et électorale, invite l’ensemble des citoyens à adhérer au processus ittihadi de redressement de la situation économique et sociale engendrée par la pandémie de Covid-19.

Par Fathallah Ramdani 

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

إدريس لشكر: التصويت اليوم له طابع خاص وقدسية أكثر تمليه التحديات المطروحة على بلادنا

Élections 2021: que prévoient les partis politiques sur le volet de l’écologie?

Mehdi Mezouari, USFP : «l’instrumentalisation de la religion par les islamistes …c’est plus grave que l’argent»

MAP – L’USFP maintiendra sa position parmi les partis influents sur la scène politique