La Chambre des représentants a élu lundi le parlementaire Mohammed El Alami (USFP) à la Cour constitutionnelle en obtenant 284 sur 293 voix exprimées, et ce, dans le cadre du renouvellement du tiers de cette institution constitutionnelle.
Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a affirmé que le bureau de la Chambre, après avoir étudié la  candidature de Mohammed El Alami à la Cour constitutionnelle, a décidé de l’accepter.
Parmi les conditions requises par la Chambre des représentants pour que la candidature soit retenue, le candidat doit justifier d’une haute formation dans le domaine du droit, une compétence judiciaire, juridique ou administrative, en plus d’une expérience dépassant quinze ans et d’une intégrité et probité dans l’exercice de ses fonctions.
Il y a lieu de préciser que l’article 130 de la Constitution dispose que la Cour constitutionnelle est composée de douze membres nommés pour un mandat de neuf ans non renouvelable. Six membres sont désignés par le Roi, dont un membre proposé par le secrétaire général du Conseil supérieur des oulémas, et six membres sont élus, moitié par la Chambre des représentants, moitié par la Chambre des conseillers parmi les candidats présentés par le bureau de chaque Chambre, à l’issue d’un vote à bulletin secret et à la majorité des deux tiers des membres composant chaque Chambre.
Il convient de rappeler que Rajaa El Bakkali Tahiri est appelée à siéger à la Chambre des conseillers à la place de Mohammed El Alami.

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

Mission accomplie de la Commission préparatoire tant au niveau politique, organisationnel que logistique

Session du Conseil national de l’USFP

Jawad Chafik : Le Congrès est seul habilité à décider de la ligne, de l’ organisation et du leader du parti

Mohamed Ben Abdelkader : L’USFP déterminé à aller de l’ avant en assumant encore et toujours son identité moderniste