L’ USFP, en la personne de Youssef Benjelloun, a pu obtenir la présidence de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée. En effet, Youssef Benjelloun, représentant de l’USFP après s’être présenté aux élections professionnelles sans appartenance politique, a été élu lundi 23 août président de cette Chambre en obtenant 23 voix sur 35, et ce lors de la deuxième séance consacrée à l’élection des membres du bureau de la Chambre, tenue conformément aux dispositions de la loi n° 4-97 du 31 mars 1997 formant statut des Chambres des pêches maritimes promulguée par le Dahir n° 1-97-88 du 2 avril 1997 et en présence des autorités locales compétentes. Son rival, Mohamed El Khairi, sans appartenance politique, n’a obtenu que 10 voix. Il y a lieu de souligner que la première séance devant être tenue mardi 17 août n’a pu se dérouler faute de quorum. Abdelouahed Echair, lui aussi de l’USFP, a été élu premier adjoint avec 23 voix, contre 10 voix pour son rival Kamal Bennouna, sans appartenance politique, tandis qu’Abdelouahed El Haouat, lui aussi sans appartenance politique, a été élu au poste de deuxième adjoint, après avoir obtenu 22 voix. Avec une majorité de 22 voix, Mustafa El Mouden, de l’USFP, a été élu secrétaire de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, Said Erraiss, du PJD, secrétaire adjoint, Khaled Chakil, du PI, trésorier de la chambre, et Hicham Soudani, du PI, trésorier adjoint. Avec la même majorité, cinq membres ont été élus conseillers au bureau de ladite Chambre, dont trois appartenant à l’USFP, à savoir Moustapha Bensaïd, Mohamed Tanouh et Abdeljalil Douiri El Ayadi. Dans son allocution prononcée en l’occasion, Youssef Benjelloun a affirmé qu’il est déterminé à continuer à travailler avec tous les membres de la Chambre, aussi bien de la majorité que de l’opposition, ainsi que les représentants du secteur de la pêche maritime pour défendre les intérêts des professionnels, trouver des solutions aux problèmes dont ils font face et œuvrer à l’amélioration de leur situation, considérant que le secteur de la pêche maritime est important dans le tissu économique local et pour assurer la paix sociale. Il convient de rappeler que les Chambres des pêches maritimes sont des établissements publics dotés de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elles se composent de membres élus conformément aux dispositions de la loi n° 09-97 formant code électoral. Les Chambres des pêches maritimes sont les représentants des secteurs des pêches maritimes auprès des pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux. En effet, elles peuvent formuler au gouvernement des avis et des renseignements sur toutes les questions concernant la pêche hauturière, la pêche côtière, la pêche artisanale et l’aquaculture ainsi que les activités d’exploitation des ressources halieutiques littorales; présenter des propositions concernant le secteur des pêches maritimes;favoriser au moyen de dons, legs, contributions volontaires des armateurs ou tout autre opérateur du secteur des pêches maritimes, la création et l’entretien d’établissements des pêches maritimes; aider le gouvernement à vulgariser parmi les opérateurs des pêches maritimes les méthodes modernes de pêche, de valorisation, de commercialisation et de promotion de la consommation des produits de la pêche ; servir d’intermédiaire entre les armateurs à la pêche et les opérateurs du secteur des pêches maritimes marocain et leurs homologues étrangers, aux fins d’étendre et de diversifier les relations commerciales du Royaume ; et participer à la mise en œuvre et au développement de la recherche scientifique dans le domaine des pêches maritimes et de l’aquaculture. Par ailleurs, l’USFP, en la personne de Hassan Sakhi, a été élu président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région de Rabat-Salé-Kénitra, et ce après l’accord entre l’USFP, le RNI, le PI et le Mouvement populaire. Dans un communiqué commun, lesdits partis politiques ont convenu que l’USFP préside la Chambre de commerce, d’industrie et de services et que la gestion de la Chambre soit collégiale entre tousles partis politiques signataires de cet accord. Le communiqué a souligné que cet accord vise à préserver les règles d’une concurrence loyale entre les partis, ainsi que la stabilité des Chambres professionnelles et renforcer leur rôle, tout en appelant les  représentants des partis signataires à respecter les engagements de cette charte.
H.T

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

إدريس لشكر: التصويت اليوم له طابع خاص وقدسية أكثر تمليه التحديات المطروحة على بلادنا

Élections 2021: que prévoient les partis politiques sur le volet de l’écologie?

Mehdi Mezouari, USFP : «l’instrumentalisation de la religion par les islamistes …c’est plus grave que l’argent»

MAP – L’USFP maintiendra sa position parmi les partis influents sur la scène politique