Khaoula Lachguar : “Nous préparons nous-mêmes notre propre contenu d’une manière qui facilite sa circulation sur les réseaux sociaux”

L’ USFP consacre ses ressources humaines et ses compétences à produire des contenus numériques pendant la campagne électorale qui a démarré sur fond de restrictions imposées par les autorités pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Avec la mise en place d’une cellule de communication dotée d’une équipe technique et d’un studio, l’USFP compte utiliser toutes les technologies numériques disponibles pour mener à bien sa campagne électorale.

« Malheureusement, nous ne pouvons pas mener une campagne électorale normale comme auparavant, et nous ne pouvons pas, par exemple, organiser des rassemblements électoraux, et c’est pourquoi nous avons investi dans la communication numérique en général », a mis en avant Khaoula Lachguar, membre du Conseil national de l’USFP, dans une déclaration à la SNRT. Et de préciser que le parti de la Rose « a une présence numérique depuis environ 15 ans. Ce domaine n’est pas nouveau pour nous, mais la nouveauté cette fois, c’est que nous préparons notre propre contenu d’une manière à même de faciliter sa circulation sur les réseaux sociaux.

Ainsi, nous produisons davantage de vidéos et de capsules. Pour ce faire, nous avons une équipe de tournage, de montage, ainsi que des infographistes… qui préparent ces contenus destinés à tout le monde, qu’il s’agisse de citoyen lambda, de sympathisant ou même de militant du parti qui peuvent interagir avec les contenus que nous publions ».

En ce qui concerne le contenu de ces vidéos et capsules, Khaoula Lachguar a affirmé qu’il s’inspire du programme électoral de l’USFP, tout en tenant à préciser que l’USFP est toujours présent sur la scène politique marocaine et non seulement au moment de la tenue des élections pour discuter des questions les plus importantes intéressant l’opinion publique, et, partant, présenter sa vision pour les résoudre, comme le document préparé par le Premier secrétaire de l’USFP dans lequel il décline sa vision pour faire face à la pandémie et ses répercussions notamment sociales et économiques (la Plateforme d’orientation pour l’encadrement du dialogue ittihadi concernant la conjoncture actuelle). Le parti, selon Khaoula Lachguar, a également produit ces derniers mois des documents sur des sujets qui intéressent le citoyen marocain, comme le mémorandum sur le nouveau modèle de développement ou des documents sur l’éducation ou le système fiscal.

Au siège central du parti, l’USFP a mis en place une cellule de veille et de suivi composée principalement de membres de la Chabiba ittihadia. «Nous veillons à interagir avec les citoyens et nous répondons à leurs remarques et questions à travers nos comptes sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram », a souligné Mohammed Masdoui, membre de la Chabiba ittihadia à Kénitra. Et d’ajouter que la mission de cette cellule est de «réfuter les fake news relayées largement sur les réseaux sociaux contre notre parti durant cette période électorale».

T.M

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

إدريس لشكر: التصويت اليوم له طابع خاص وقدسية أكثر تمليه التحديات المطروحة على بلادنا

Élections 2021: que prévoient les partis politiques sur le volet de l’écologie?

Mehdi Mezouari, USFP : «l’instrumentalisation de la religion par les islamistes …c’est plus grave que l’argent»

MAP – L’USFP maintiendra sa position parmi les partis influents sur la scène politique