Une cabale qui se situe dans le prolongement d’ une agressivité diplomatique, militaire et géostratégique

La campagne infâme orchestrée depuis l’Algérie et visant le Maroc dans son intégrité territoriale, ses symboles et fondamentaux ne cesse de susciter les réactions patriotiques, nationalistes et, par là, légitimes de l’ensemble des citoyennes et citoyens, Ittihadies et Ittihadis en tête. Le communiqué ayant fait suite à la réunion du Bureau politique de l’USFP fait part de son indignation et de sa condamnation des agissements d’une certaine presse algérienne de caniveau à l’image de la chaîne « Echourouk ». «Ittihadies et Ittihadis, dit en substance le communiqué, considèrent que cette vile offense constitue en fait un prolongement d’une agressivité diplomatique visant notre pays qui, pour rappel, a parrainé le mouvement de libération de l’Algérie et sa bataille pour l’indépendance, poussant l’ignominie jusqu’à le qualifier d’«Etat occupant» de notre Sahara national. C’est aussi le prolongement des agressions armées avec l’embrigadement de marionnettes séparatistes dans le Sahara marocain et toutes ces campagnes géostratégiques enragées à travers le continent et le monde».

Et le Bureau politique de rappeler que «quel que soit le degré de bassesse de cette campagne ou celui de l’amère indignation qu’elle a suscitée, la cohésion nationale autour des fondamentaux de la nation représentés par Imarat Al Mouminine, l’intégrité territoriale et la monarchie fédératrice, militante constamment aux avant-postes du développement démocratique, est et restera inébranlable». Le Bureau politique salue à ce propos «la vigilance et la mobilisation remarquables qui ont distingué les réactions ittihadies tant au niveau médiatique, politique que parlementaire dans le cadre d’une mobilisation nationale générale contre toute atteinte aux valeurs sacrées de notre pays». Sur le plan national interne, la direction ittihadie a salué les conclusions et les décisions prises à l’issue du dernier Conseil des ministres ayant trait à la vie sociale, sanitaire et démocratique dans notre pays. Dans le sens de l’élan qui a pris forme suite à l’initiative Royale, le Bureau politique, conformément aux principes qu’il a toujours défendus, met l’accent sur la nécessité de se pencher avec véhémence sur la place qu’occupe le secteur informel dans l’économie nationale et ce qui en a découlé avec le drame insoutenable de «Tanger», et sur les grands risques que représente ce secteur à tout moment. A ce propos, le Bureau politique qui salue la position de l’ensemble des Ittihadi(e)s qui se sont associés à la douleur des familles et des proches des martyrs, tient à louer toutes les étapes juridiques entreprises concernant ce dossier et à réitérer son appel quant à la nécessité d‘éradiquer ce fléau à la racine. Le Bureau politique, dans son communiqué, a également fait part de sa fierté de la conscience collective des décideurs politiques, des acteurs sectoriels et des stratèges économiques, en vue de trouver une solution à ce problème de sorte à garantir une vie digne à plus de 5 millions de familles marocaines. Un secteur précaire, mais qui constitue une alternative sociale périodique que notre pays doit dépasser et préparer les conditions pour l’intégrer.

Par ailleurs, le Bureau politique salue la démarche proactive entreprise par le Maroc en vue de garantir la vaccination contre la Covid-19 sous la direction de S.M le Roi Mohammed VI qui avait donné l’exemple depuis le début en matière de respect des dispositions prises par notre pays, d’application des recommandations scientifiques et d’alignement clair à la science et à la médecine dans la gestion de la pandémie, et ce dans un esprit citoyen dont ont fait preuve tous les Marocains. Le Bureau politique se félicite de l’entente populaire, large et sereine quant à la réalisation des objectifs de la campagne de vaccination dans les délais fixés, et considère que l’effort national fourni, à cet effet, respecte l’égalité entre les citoyens et le droit à la vaccination en évitant tout abus de pouvoir visant à faire profiter des personnes de doses vaccinales de façon immorale. Après avoir passé en revue les dernières nouveautés concernant les préparatifs pour les prochaines échéances électorales, le Bureau politique a salué l’entame des débats institutionnels, notamment au niveau du Conseil des ministres présidé par Sa Majesté le Roi. Prenant note des projets de lois soumis par le gouvernement aux commissions compétentes du Parlement, concernant notamment la réouverture des inscriptions sur les listes électorales, le Bureau politique salue le principe de consensus à propos de nombreux points relatifs au processus électoral et appelle à son élargissement pour une plus grande mobilisation permettant d’accéder à une base populaire plus large qui boostera la légitimité des institutions.

Le Bureau politique souligne également la nécessité d’élargir les amendements pour consolider la tendance de réforme dans ces circonstances régionale et internationale particulières. Il réitère, par ailleurs, ce qui a été mentionné dans son précédent communiqué à propos de l’élargissement de la représentation démocratique des groupes institutionnellement fragiles. L’USFP considère dans ce sens que la conjoncture politique et les enjeux multidimensionnels de notre pays nécessitent l’élargissement de la base démocratique, à travers des réformes assurant une représentation effective des plus démunis, tout en perfectionnant les lois pour les intégrer dans le circuit national sur les plans législatif et territorial. Il s’agit particulièrement des femmes, des jeunes, des MRE et des personnes à besoins spécifiques. Fidèle à son histoire, l’USFP salue, dans ce contexte, les initiatives des militantes et des militants et assure qu’il faut œuvrer pour la réalisation de leurs nobles objectifs.

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

إدريس لشكر: التصويت اليوم له طابع خاص وقدسية أكثر تمليه التحديات المطروحة على بلادنا

Élections 2021: que prévoient les partis politiques sur le volet de l’écologie?

Mehdi Mezouari, USFP : «l’instrumentalisation de la religion par les islamistes …c’est plus grave que l’argent»

MAP – L’USFP maintiendra sa position parmi les partis influents sur la scène politique