Les lauréats de la première édition du Prix de la presse parlementaire et du Prix national des études et recherches sur l’action parlementaire ont été primés mercredi à Rabat, lors d’une cérémonie en présence du président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

Ainsi, le journaliste Mohammed Nafie de l’hebdomadaire « Le Reporter » a remporté le prix de mérite de la presse parlementaire, tandis que Jilali Benhalima du journal « Al Ahdath Al Maghribia » a décroché le Prix de la presse parlementaire écrite.

Le Prix de la catégorie audiovisuelle a été décerné à Anas El Amrani (2M), alors que le Prix de la photo n’a pas été attribué.

Quant au Prix national des études et recherches sur l’action parlementaire, il a été octroyé à Youssef Benhiba pour sa thèse de doctorat sur le thème « L’opposition parlementaire dans le système constitutionnel marocain ».

« Cette cérémonie reflète l’ouverture du parlement sur son environnement scientifique, académique et médiatique », a souligné M. El Malki qui s’exprimait à cette occasion, expliquant que la science, le savoir et les médias jouent des rôles importants dans la réalisation du développement et contribuent à l’amélioration de la pratique politique et démocratique au Maroc.

Le Prix de la presse parlementaire et du Prix national des études et recherches sur l’action parlementaire a pour finalité de valoriser la recherche scientifique et le travail journalistique distingué, a-t-il expliqué.

Ce prix vise également à encourager les chercheurs et les journalistes, en particulier les jeunes, à fournir plus d’efforts pour étudier et analyser tout ce qui concerne le système constitutionnel et politique du Royaume, ainsi que pour contribuer au processus du développement politique et démocratique, a-t-il poursuivi.

Lier la recherche scientifique et le travail journalistique avec la réalité sociétale fera de la recherche, des études scientifiques et des productions médiatiques spécialisées dans le travail parlementaire une référence incontournable pour toutes les composantes de la Chambre, ainsi que pour le reste des acteurs et des parties prenantes, a souligné le président de la Chambre des représentants.

D’autre part, M. El Malki a exprimé, à cette occasion, ses sincères félicitations aux lauréats, les appelant à accorder plus d’intérêt à l’action parlementaire dans leurs travaux, de façon à servir les causes nationales. Il a également exprimé son espoir que la Chambre des représentants poursuivra cette tradition pour les années à venir afin d’assurer son ouverture sur l’environnement académique et médiatique.

Le Prix de la presse parlementaire vise à encourager et honorer les compétences des médias marocains, en reconnaissance de leurs efforts individuels ou collectifs dans le développement et la diffusion de l’action parlementaire, ainsi que dans le renforcement de la participation politique et la consolidation de l’État des institutions.

De son côté, le Prix national des études et recherches sur l’action parlementaire a pour but de valoriser et d’encourager la recherche scientifique spécialisée dans le travail parlementaire, notamment en matière de législation, de contrôle de l’action gouvernementale, d’évaluation des politiques publiques, de diplomatie parlementaire, et de tout ce qui concerne la pratique démocratique, le développement politique et le travail parlementaire comparé.

 

Libé

Visitors comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Sujets relatifs

إدريس لشكر: التصويت اليوم له طابع خاص وقدسية أكثر تمليه التحديات المطروحة على بلادنا

Élections 2021: que prévoient les partis politiques sur le volet de l’écologie?

Mehdi Mezouari, USFP : «l’instrumentalisation de la religion par les islamistes …c’est plus grave que l’argent»

MAP – L’USFP maintiendra sa position parmi les partis influents sur la scène politique